Education: Jean-Michel Blanquer veut une dictée quotidienne à l'école

LECTURE La France est classée à une piteuse 34e place sur les 50 pays analysés par l’étude sur la lecture scolaire…

D. D.

— 

Le ministre français de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer dans l'hémicycle du Parlement.
Le ministre français de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer dans l'hémicycle du Parlement. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Bonnet d’âne européen de la dernière étude internationale sur le niveau de lecture des écoliers, la France a un grand besoin de réforme dans la façon dont les enfants apprennent à lire.

>> A lire aussi : Education: Le niveau de lecture des écoliers français continue de décliner

C’est le sens de l’intervention du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer ce mardi, qui a qualifié ces résultats de « très insatisfaisants » et d’« indignes de notre pays ». Il a annoncé lors d’une conférence de presse consacrée à la maîtrise de la langue française que la dictée serait désormais quotidienne.

Najat Vallaud-Belkacem avait reculé devant les syndicats d’enseignants

Il a annoncé la mise en place de cette dictée pour tous les enfants du CP au CM2, une proposition de son prédécesseur, la socialiste Najat Vallaud-Belkacem, qui s’était heurtée à l’époque aux syndicats d’enseignants.

L’heure hebdomadaire d’activités pédagogiques de complément sera en outre désormais spécifiquement consacrée aux activités de lecture et de compréhension, a également annoncé Jean-Michel Blanquer. L’enquête Pirls (Progress in International Reading Literacy Study, Programme international de recherche en lecture scolaire) est réalisée tous les cinq ans. La France est 34e sur les 50 pays passés au crible.