Rennes: Les élus prennent position pour interdire les animaux sauvages dans les cirques

SOCIETE Un vœu a été adopté lors du conseil municipal de la ville lundi soir…

Jérôme Gicquel

— 

Les éléphants de la famille Gartner, au cirque Medrano.
Les éléphants de la famille Gartner, au cirque Medrano. — F.Brenon/20Minutes

Après la polémique suscitée par l’abattage d’un tigre dans les rues de Paris, la question d’interdire les animaux sauvages dans les cirques s’est invitée au conseil municipal de Rennes lundi soir. Lors de la séance, les élus écologistes et du Parti de gauche ont présenté un vœu en ce sens. « Les animaux sauvages, plus que les autres, ne sont pas faits pour être confinés dans un espace restreint, ou pire, pour rester attachés. Quand bien même ceux-ci auraient passé toute leur vie en captivité. Leur espérance en vie en bonne santé s’en trouve largement limitée », précise le texte.

« Les cirques ne sont pas indésirables à Rennes »

Ce vœu fait suite à une pétition lancée au mois de septembre à Rennes qui a déjà réuni plus de 27.000 signataires. Une internaute s’était émue du sort de trois éléphants de cirque enchaînés sur l’esplanade de Gaulle. « Ce sont des images qu’on ne veut plus voir », a indiqué la maire socialiste Nathalie Appéré. Avec les élus de la majorité, l’élue a voté en faveur de ce vœu, adopté à une très large majorité.

>> A lire aussi : Les directeurs de cirque veulent continuer à utiliser des animaux sauvages en captivité

« Cela ne signifie pas que les cirques sont indésirables à Rennes et qu’on les interdit. Il y a juste une réflexion à mener au niveau national avec les cirques eux-mêmes pour les faire évoluer et qu’ils adoptent une charte des bonnes pratiques », a ajouté la maire de Rennes.