Les infos immanquables du jour: Mammifère mystérieux, prime de Noël et nationalistes corses

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actu de ce lundi 4 décembre 2017...

M.B.

— 

Un desman des Pyrénées.
Un desman des Pyrénées. — Y. Bielle / PNP

Elles ne vous avaient pas oublié. Comme chaque lundi, elles sont de retour : les immanquables. Que vous soyez à Poitiers ou à Aubervilliers, voici vos infos du jour à ne zapper sous aucun prétexte.

L’article le plus lu du jour : Il faut sauver le desman, le plus mystérieux des mammifères français

L’information a rencontré un certain écho, lors de sa divulgation mi-novembre : une espèce de mammifères sur trois se trouve en danger dans notre pays. Au milieu des médiatiques ours, loups, lynx et bouquetins, le sort du desman des Pyrénées n’a en revanche guère ému les foules. Depuis sa découverte très tardive, en 1811, ce petit animal essentiellement nocturne, semi-aquatique et insectivore, à la trompe mobile, reste un mystère sur pattes. Pour en savoir plus, c'est par ici.

Les animaux ont trusté le palmarès des articles les plus lus aujourd’hui avec le baptême du bébé panda du zoo de Beauval en présence de Brigitte Macron. Pour découvrir son nom, cliquez par là.

L’article le plus partagé du jour : Montant, date de versement… Tout ce qu’il faut savoir sur la prime de Noël

Encore deux semaines de patience. La ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn a enfin dévoilé les conditions d’attribution de la prime de Noël 2017. Pour savoir si vous aurez droit à ce coup de pouce de fin d’année et quel pourrait en être le montant, lisez cet article.

L’article de la rédaction du jour : Langue, «prisonniers politiques», autonomie... Que veulent les nationalistes?

Et soudain, les projecteurs se braquent sur la Corse. Si la campagne s’est déroulée dans le plus grand des anonymats (y compris sur l’île, d’ailleurs), les résultats du premier tour des élections territoriales font la Une de l’actualité. Le champ lexical ayant été à peu près épuisé par nos confrères, on va se contenter de les citer : « raz-de-marée électoral », « tsunami », « tremblement de terre ». Vous pigez l’idée.

>> A lire aussi : Corse : Vous avez voté pour la coalition nationaliste ? Votre avis nous intéresse

La coalition nationaliste emmenée par Gilles Simeoni (autonomiste) et Jean-Guy Talamoni (indépendantiste) a remporté une victoire impressionnante au premier tour, avec 45,46 % des voix. Entre l’ouverture d’un dialogue avec Paris ou la co-officialisation de la langue Corse, on vous explique ce que les nationalistes veulent pour la Corse.