Meurthe-et-Moselle: Un kangourou capturé en pleine nature par les pompiers de Longwy

ANIMAUX «Il a fallu quand même faire attention aux griffes de ses pattes arrières qui font 10 cm de long», a raconté un pompier...

H. B.
— 
Un wallaby (Illustration).
Un wallaby (Illustration). — Compte Twitter de la préfecture de Seine-et-Marne

Drôle d’intervention pour les pompiers de Longwy. Ils ont été appelés ce vendredi pour capturer un kangourou à Longlaville (Meurthe-et-Moselle), rapporte Le Républicain Lorrain. L’animal, un wallaby, a été maîtrisé « sereinement » à l’aide d’un filet.

Les policiers du commissariat de Longwy avaient été alertés vers 7h30 par un automobiliste ayant aperçu un kangourou bondir dans un pré, entre Longlaville et Mont-Saint-Martin. Intrigués par ce signalement, des agents se sont alors rendus sur les lieux et ont effectivement constaté la présence du marsupial.

« Ce n’est pas banal de partir sur la capture d’un animal aussi exotique »

« Nous l’avons encerclé […] Il a fallu quand même faire attention aux griffes de ses pattes arrière qui font 10 cm de long. Un vétérinaire lui a administré un tranquillisant pouvoir le transporter sereinement. L’intervention s’est très bien passée, parce que l’animal était assez calme », a raconté le sergent Jahier à France Bleu.

>> A lire aussi : Un petit kangourou capturé à Pornic

« On était surpris parce que ce n’est pas banal de partir sur la capture d’un animal aussi exotique », a également déclaré l’un des pompiers mobilisés sur cette intervention.

Une plainte a été déposée

L’animal avait été volé dans la nuit de mercredi à jeudi de l’autre côté de la frontière, en Belgique, chez un éleveur de kangourous installé près d’Arlon. Il a été remis à son propriétaire. « On a retrouvé Wally. Un grand merci à la police française aux pompiers et à leur vétérinaire. Merci à tous ceux qui ont partagé c’est grâce à vous que la police a su me contacter. Wally est blessé mais est à nouveau dans son parc à Freylange », a déclaré le propriétaire.

Une plainte a été déposée à la police d’Arlon. Pour l’heure, les auteurs des faits n’ont pas été interpellés.