Nantes: JCDecaux garde la gestion des Bicloo avec la mission de booster l’offre de services vélo

DEPLACEMENTS La métropole nantaise vient de désigner un seul et unique opérateur pour développer et simplifier son offre de services…

J.U.

— 

Des vélos Bicloo place du Commerce à Nantes
Des vélos Bicloo place du Commerce à Nantes — © Fabrice ELSNER
  • JCDecaux, qui gère les vélos en libre-service depuis huit ans, a de nouveau remporté le contrat.
  • La métropole l'a en fait désigné comme opérateur unique qui gèrera tous les services vélos (Bicloo, location de vélo longue durée, stationnement...)

Après avoir récemment perdu le marché des Velib' à Paris, la société JCDecaux prend sa revanche à Nantes. L’entreprise, qui gère depuis huit ans les vélos nantais en libre-service Bicloo, va en effet être renouvelée pour un contrat de 7 ans, comme l’a décidé jeudi la commission d’appel d’offres, annonce ce vendredi la métropole. Mais ce sont en fait tous les services vélo (location, stationnement, communication) qui vont être confiés à ce seul et même opérateur.

Une procédure de dialogue compétitif avait en effet été lancée il y a un an par Nantes métropole, qui souhaitait homogénéiser son offre de services. Car jusqu’alors, à côté des Bicloo, la location de vélos de moyenne et longue durée était exploitée par NGE et Effia, la location de vélos pliants était gérée par la Semitan, tout comme les box de stationnement sur la voie publique…

>> A lire aussi : Nantes métropole veut regrouper (et muscler) tous ses services vélos

Des extensions pour le Bicloo

JCDecaux, désigné opérateur unique (après avoir empoché le marché du mobilier urbain), s’est donc engagé à mettre en œuvre « une offre de vélos en libre-service optimisée avec des extensions », indique Nantes métropole. La société mettra aussi au point « une offre de location moyenne et longue durée adaptée à la demande », alors que la présidente de Nantes métropole, Johanna Rolland, a déjà évoqué dans le passé une flotte de 2.500 vélos. Enfin, « des systèmes de location viendront en complément des offres précédentes dans les zones qui génèrent un fort potentiel de développement de la pratique du vélo ».

>> A lire aussi : La nouvelle génération d'abribus fait son apparition

Nantes métropole rappelle son objectif d’atteindre une part modale de 12 % en 2030. Selon une grande enquête des déplacements en Loire-Atlantique, publiée en 2016, seuls 3 % des trajets dans l’agglomération nantaise s’effectuent pour le moment à bicyclette, quand la voiture pèse 55 %, les transports en commun 15 % et la marche à pied 26 %.

>> A lire aussi : A Paris, les 20.000 Vélib' transformés en boîtes de conserve?