Retraites: La réforme «prendra du temps» explique Agnès Buzyn, qui ne veut pas se fixer de calendrier

VIEILLESSE La ministre de la Santé veut prendre son temps avec cette réforme « structurelle »...

20 Minutes avec AFP

— 

La ministre de la santé Agnès Buzyn le 22 octobre à Paris.
La ministre de la santé Agnès Buzyn le 22 octobre à Paris. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a affirmé ce vendredi sur LCI que la prochaine réforme des retraites « prendra du temps » et qu’elle ne voulait pas « se laisser enfermer dans un calendrier » qui n’était par ailleurs « pas fixé ».

>> A lire aussi : Les retraites complémentaires pourraient baisser dès 2019

Interrogée sur le fait de savoir si la réforme était repoussée à 2019 au lieu de 2018, la ministre a indiqué qu’elle ne voulait pas « se faire enfermer dans un calendrier ». « C’est une réforme structurelle, en profondeur, qui nécessite la confiance des Français, qui nécessite beaucoup de temps de concertation », a-t-elle dit.

Buzyn ne veut pas mettre la pression sur les partenaires et sur les Français

« Cette réforme qui doit aboutir nécessitera du temps », a-t-elle dit. 2019 ? « Pourquoi pas mais il n’y a pas aujourd’hui de calendrier fixé », a-t-elle une nouvelle fois assurée. « Si nous commençons à dire : c’est telle date ou à telle date, nous nous mettons en obligation de réussir et nous mettons la pression sur les partenaires et sur les Français », a-t-elle encore expliqué.

>> A lire aussi : Les jeunes ont-ils raison de s’inquiéter pour leurs retraites?

Les consultations des partenaires sociaux sur la réforme, pilotée par le Haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye, viennent de commencer.