Pas-de-Calais: Les collégiens se piquent au «jeu du piment», les autorités appellent les parents à la vigilance

SOCIETE La gendarmerie du Pas-de-Calais a lancé un appel à la vigilance à la suite de l’apparition d’un nouveau « jeu » prisé des ados…

Mikael Libert

— 

Les gendarmes mettent en garde contre le jeu du piment (illustration).
Les gendarmes mettent en garde contre le jeu du piment (illustration). — REX/SIPA

On le sait, mieux vaut prévenir que guérir. C’est sur la foi de cet adage que les gendarmes du Pas-de-Calais ont lancé un appel à la vigilance à destination des parents de collégiens concernant un nouveau challenge : le jeu du piment.

« Après le jeu du foulard, le Blue Whale Challenge ou encore le train-surfing, un nouveau défi dangereux fait doucement son apparition dans les cours de récréation et sur les réseaux sociaux. Il s’agit du jeu du piment », ont expliqué les gendarmes du Pas-de-Calais.

« Importantes brûlures »

Dans les faits, des adolescents apportent des piments forts dans les établissements scolaires et, au choix, « les projettent dans les yeux ou dans la bouche de leurs camarades », précisent les militaires. Une autre variante de ce défi consiste à s’écraser volontairement le piment sur la peau, geste pouvant occasionner d’importantes brûlures.

>> A lire aussi : Elles croquent le piment le plus fort du monde et c'est pas beau à voir

Renseignements pris auprès de la police et de la gendarmerie, aucun cas n’a encore été signalé aux autorités dans la région, « il s’agit de faire de la prévention », assure la gendarmerie. En revanche, dans un collège de l’Aube, le principal de l’établissement a fait mettre un mot dans le carnet de correspondance des élèves après que trois de leurs camarades ont été légèrement brûlés en participant à ce jeu a révélé l’Est Eclair.