Metz: La SNCF préconise de ne plus faire la bise aux stagiaires ou sous-traitants puis s'excuse

POLEMIQUE Dans un courriel aux cheminots, le directeur du technicentre de Metz demande à ne plus faire la bise « à toute personne ne faisant pas partie de l’entreprise »…

A.I.
— 
Metz: La SNCF préconise de ne plus faire la bise aux stagiaires ou sous-traitants puis s'excuse(Illustration)
Metz: La SNCF préconise de ne plus faire la bise aux stagiaires ou sous-traitants puis s'excuse(Illustration) — C. Allain / 20 Minutes

Difficile de ne pas faire de lien avec les actuelles révélations de cas de harcèlement sexuel et la libéralisation de la parole des victimes. En Lorraine, la SNCF vient de préconiser de ne plus faire la bise aux stagiaires ou personnel sous-traitant, révèle France Bleu Lorraine Nord.

Dans un mail adressé aux cheminots jeudi, le directeur du technicentre de Metz écrit qu’il est « interdit de faire la bise à toute personne ne faisant pas partie de l’entreprise. »

La CGT, entre autres, s’offusque et envisage de porter l’affaire devant la justice.

Une « maladresse »

D’autant qu’il n’y a, selon le syndicat et la société de chemins de fer, aucun cas d’agression ou de harcèlement à la SNCF Lorraine.

Contacté par France Bleu, le porte-parole de la SNCF parle de « maladresse ». Si elle a présenté ses excuses, la SNCF indique toutefois que la consigne a été rédigée « à la demande de personnels sous-traitants ».