Bretagne: Pour éviter le black-out, la région se dote d’une nouvelle ligne à haute tension

ENERGIE Cette nouvelle ligne électrique reliera Lorient et Saint-Brieuc…

J.G. avec AFP

— 

Illustration d'un réseau électrique en hiver, ici dans la région de Rennes.
Illustration d'un réseau électrique en hiver, ici dans la région de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Très fragile en matière d’approvisionnement électrique, la Bretagne craint toujours le black-out lorsqu’arrivent les grands froids. Pour y remédier, la région, qui ne produit que 10 % du courant qu’elle consomme, a adopté en 2010 son Pacte électrique breton afin de sécuriser son approvisionnement électrique.

>> A lire aussi : Comment la Bretagne modère sa consommation électrique en cas de grand froid

Une nouvelle étape du pacte sera franchie en décembre avec la mise en service d’une nouvelle ligne à haute tension de 225.000 volts qui reliera Lorient (Morbihan) et Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). « Ce câble, qui fait plus de 70 kilomètres, vient renforcer le réseau de transport d’électricité de la région », a indiqué ce mercredi François Brottes, président du gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE), devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Un projet de liaison sous-marine avec l’Irlande

Outre cette nouvelle ligne à haute tension, un projet critiqué de centrale à gaz a été lancé à Landivisiau dans le Finistère. La région mise également sur les énergies renouvelables, en particulier l’éolien en mer avec plusieurs parcs en cours de développement. Lors de son audition, François Brottes a également confirmé que RTE travaillait « sur un projet de liaison sous-marine avec l’Irlande qui se raccorderait au niveau de Brest ».

>> A lire aussi : Pacte électrique breton: La région très loin des objectifs affichés