Gens de confiance, le site de petites annonces où il faut être recommandé, cartonne

NUMERIQUE Malgré un accès compliqué, ce concurrent du Bon coin approche déjà les 300.000 membres en France…

Frédéric Brenon
— 
Le site Internet de petites annonces Gens de confiance.
Le site Internet de petites annonces Gens de confiance. — F.Brenon/20Minutes
  • Fondé il y a trois ans par trois Nantais, Gens de confiance propose des petites annonces gratuites réservées uniquement à ses membres.
  • Pour entrer, il faut être recommandé par trois parrains au minimum.
  • Le site est particulièrement apprécié dans les milieux bourgeois et catholiques.

Par son offre, son interface, sa simplicité d’usage, il ressemble à Leboncoin. Sauf qu’il faut montrer patte blanche pour y entrer. C’est ce qui fait la particularité de Gens de Confiance, site Internet de petites annonces créé il y a trois ans par trois Nantais. Tout nouvel inscrit doit être recommandé par trois parrains avant d’accéder au contenu.

Les membres de la « communauté GDC » acceptent ensuite de s’afficher avec leur nom, prénom et éléments de profil visibles de tous. « Politesse, respect de la parole et réponse systématique aux demandes » sont de mise. Un concept qui cartonne : plus de 280.000 personnes déjà membres, entre 300 et 500 nouveaux inscrits par jour, environ 30.000 nouvelles annonces déposées chaque mois.

Si on se comporte mal, on est renvoyé avec ses parrains

« Les chiffres sont bons, le bouche-à-oreille fonctionne très bien, se réjouit Nicolas Davoust, co-créateur. La confiance, la bienveillance, les belles histoires, ça attire. On sent qu’on est sur quelque chose de vraiment porteur. » Son acolyte, Ulric Le Grand, développe. « On s’est aperçu que des personnes n’allaient plus sur Le Bon coin car elles y avaient vécu de mauvaises expériences ou ne s’y sentaient pas en sécurité. Quand on est entouré de ses proches, de ses amis, on se comporte mieux. Et si on se comporte mal, la personne concernée peut être renvoyée, de même que ses parrains. C’est arrivé. »

Ulric Le Grand, Enguerrand Léger, Nicolas Davoust, cofondateurs du site Gens de confiance.
Ulric Le Grand, Enguerrand Léger, Nicolas Davoust, cofondateurs du site Gens de confiance. - F.Brenon/20Minutes

Garde d’enfants, emplois et locations de vacances au top

Si les véhicules, accessoires ou objets de maison à vendre ne manquent pas, les annonces les plus recherchées sont la garde d’enfants, les services à la personne, les locations d’hébergements, les offres de stages et d’emplois. « Toutes celles où il y a particulièrement besoin de confiance », résume Enguerrand Léger, troisième co-fondateur du site.

Les utilisateurs sont majoritairement des utilisatrices, âgées entre 30 et 40 ans. « Mais on a des profils très variés », insiste Nicolas Davoust. Il n’empêche, le niveau de langage des membres semble montrer que ceux-ci viennent de milieux plutôt favorisés. Les noms et prénoms d’origines étrangères sont également peu répandus.

« Un côté bourge-catho assez exacerbé »

« Les amies qui ont trouvé des nounous n’ont jamais été déçues, il y a un côté entre soi qui peut être rassurant, témoigne Maylis. Après, Il y a quand même un côté bourge-catho assez exacerbé, y compris dans les objets proposés. J’en connais qui sont inscrits et qui ne l’assument pas à l’extérieur. » « J’ai fait plusieurs affaires, ça s’est toujours très bien passé, raconte Flore. Le fonctionnement ressemble à celui d’un club un peu fermé, un peu privilégié. Mais ça me va très bien. »

GDC serait-il donc une sorte de club BCBG ? « Non, c’est exagéré, se défend Nicolas Davoust. On accorde plutôt sa confiance à des gens qui nous ressemblent. Ça s’explique comme ça, je pense. » Les administrateurs du site assurent d’ailleurs aider les postulants qui ne parviennent pas à entrer faute de réseau. « C’est un problème de société, regrette Ulric Legrand. Nous ne sélectionnons personne a priori. Ce qui compte pour nous, ce sont les valeurs et la responsabilité. »