VIDEO. Judd Apatow dénonce l’hypocrisie d’Hollywood

HARCELEMENT Il affirme que tout le monde connaissait les agissements d’Harvey Weinstein…

20 Minutes avec agences

— 

Judd Apatow trouve Hollywood hypocrite.
Judd Apatow trouve Hollywood hypocrite. — WENN

Pour Judd Apatow, réalisateur et producteur de séries aussi brillantes que Love ou encore Girls, il est grand temps qu’Hollywood arrête d’excuser le comportement de personnes comme Harvey Weinstein. Comme il l’a déclaré à Deadline : « comment des gens ont travaillé avec Harvey Weinstein alors qu’ils savaient qu’il agressait des gens ? »

Si de nombreuses personnalités du cinéma américain, comme Ben Affleck, Quentin Tarantino ou encore George Clooney, ont déclaré tout ignorer du comportement du producteur, Judd Apatow rappelle l’histoire racontée par Daryl Hannah.

XoX

A post shared by Daryl Hannah (@dhlovelife) on

« Elle a dit qu’elle a appelé tout le monde sur Kill Bill (réalisé par Quentin Tarantino et produit par Harvey Weinstein) pour leur dire " J’ai dû mettre la commode contre ma porte de chambre pour empêcher Harvey Weinstein d’y entrer de force". Comment cela se fait que les gens qu’elle a contactés n’ont rien fait ? Tout ce qu’ils ont fait selon elle a été de la retirer de la tournée promo. Personne n’a dit "Je ne vais plus jamais travailler avec Harvey" (…) Pour moi, c’est l’un des exemples les plus criants de ce qui ne va pas dans cette industrie », questionne-t-il.

>> A lire aussi : Séries TV: «Westworld», «Black Mirror»... Le top 2016 de la rédaction de «20 Minutes»

Un changement radical

Selon Judd Apatow, le problème est l’appât du gain. « Il n’y a pas d’autre raison. Les gens ne veulent pas faire de vague. Ils ne veulent pas voir leur position dans notre industrie rabaissée. (…) C’est de la lâcheté », a-t-il ajouté.

Quant à ceux qui, comme le vice-président américain Mike Pence, dénoncent une chasse aux sorcières qui va les empêcher de travailler dorénavant avec des femmes, il est catégorique : « les hommes et les femmes travaillent ensemble et c’est de la responsabilité des hommes d’être respectueux envers les personnes du sexe opposé. (…) On parle de violence et de harcèlement grave ».