Reims: La gare évacuée samedi soir après «une mauvaise blague»

POLICE Le trafic a été interrompu et le quartier de gare de Reims (Marne) bouclé ce samedi soir après une fausse alerte à l’attentat…

C.P.

— 

Véhicule de police en janvier 2017
Véhicule de police en janvier 2017 — O. Aballain / 20 Minutes

Une blague du plus mauvais goût. Ce samedi soir, le trafic ferroviaire a été totalement stoppé la gare de Reims évacuée et des démineurs dépêchés sur place, après une fausse alerte à la bombe.

« Ah bah ça va, j’ai encore le temps de tout faire sauter »

Selon les informations de L’Union et de France 3, l’alerte a été donnée peu après 19h quand un passager de la voiture 15 du TGV de 19h13 pour Paris qui avait demandé l’heure à un autre passager s’est vu répondre : « ah bah ça va, j’ai encore le temps de tout faire sauter ». Inquiet, le passager a aussitôt alerté la police.

Les sirènes de la gare ont alors retenti. Le trafic ferroviaire au départ et à destination de la gare de Reims a été suspendu et les usagers et le personnel de la gare ont & té évacués sur le parvis et le parc Colbert. Des démineurs ont aussi été dépêché depuis Châlons-en-Champagne tandis que le suspect était interpellé.

Un mineur de 16 ans en garde à vue

Selon une source policière, citée par L’Union, il s’agissait en vérité d’une « mauvaise blague ». Son auteur, un mineur de 16 ans, originaire de la région lilloise, a été interpellé et va passer la nuit en garde à vue.

Selon le quotidien régional, le hall et le parvis de la gare étaient de nouveau accessibles aux voyageurs à partir de 21h15 et les trains commençaient à repartir