Drôme: Une lycéenne met un coup de tête à la CPE qui lui a confisqué son téléphone

FAITS DIVERS Exclue de cours quelques instants plus tôt, une lycéenne de 16 ans a mis un coup de tête à la conseillère principale d’éducation de son établissement…

20 Minutes avec agence

— 

L'adolescente n'aurait pas supporté qu'on lui confisque son smartphone
(Illustration).
L'adolescente n'aurait pas supporté qu'on lui confisque son smartphone (Illustration). — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Une élève de 16 ans du lycée professionnel du Dauphiné, à Romans (Drôme), a mis un coup de tête à la conseillère principale d’éducation (CPE) de l’établissement, ce jeudi matin. L’élève de CAP, reçue dans le bureau de l’éducatrice, n’aurait pas apprécié de se voir confisquer son téléphone portable, selon Le Dauphiné.

Insultes et coup de tête

La jeune fille avait été renvoyée de cours quelques instants plus tôt. Comme le veut le règlement intérieur, elle donc dû s’expliquer devant la CPE.

Le ton est rapidement monté alors que quatre autres adultes étaient présents dans le bureau. L’élève se serait montrée « particulièrement virulente à l’égard de la CPE, l’insultant et allant jusqu’à lui mettre un coup de tête », rapporte Le Dauphiné.

Le personnel de l’établissement a décidé de débrayer pour le reste de la journée et les élevés ont donc quitté l’établissement. Des procédures disciplinaires et pénales vont être engagées contre l’élève.