Au moins 39 fonctionnaires de police se sont suicidés depuis le début de l'année

DRAME Le nombre de suicides parmi les fonctionnaires de police serait reparti à la hausse en 2017...

A.-L.B.

— 

Ilustration de membres de la police nationale
Ilustration de membres de la police nationale — ALLILI MOURAD/SIPA

Après une baisse en 2016, le nombre de suicides dans la police repart à la hausse cette année, annonce France bleu. Le site affirme que 39 fonctionnaires de police se sont donné la mort depuis le 1er janvier.

Ce serait trois décès de plus que sur l’ensemble de l’année 2016, constate le site, « peut-être même cinq car deux autres cas font toujours l’objet d’une enquête ».

>> A lire aussi: Interview: Suicide chez les policiers: «Ils ont un besoin important de reconnaissance»

Un plan de prévention des risques psychosociaux dans la police

L’arme de service aurait été utilisée dans environ la moitié des passages à l’acte. Depuis la fin août, le phénomène se serait accéléré. Dix suicides ont été recensés, dont sept en région Ile-de-France.

Si un plan de prévention des risques psychosociaux dans la police a été présenté en 2015, la menace terroriste complique ses préconisations. Outre le nombre d’heures supplémentaires, la pression sur les fonctionnaires de police constitue une deuxième menace. Un service de soutien psychologique opérationnel (SSPO) dispose d’une ligne téléphonique ouverte 24 heures sur 24 pour les policiers en souffrance (01 80 15 47 09).

>> A lire aussi: Comment les familles tentent de se reconstruire après le suicide d'un proche