Les Anges. Nehuda et Ricardo accusés d'avoir frappé et menacé deux fans pour une simple photo

TELEREALITE Nehuda et Ricardo, candidats des Anges saison 8, auraient frappé deux fans qui voulaient les prendre en photo le soir d’Halloween…

20 Minutes avec agence

— 

Nehuda et Ricardo, sur le compte Instagram de Ricardo.
Nehuda et Ricardo, sur le compte Instagram de Ricardo. — ricardofficiel / Instagram

Deux jeunes femmes affirment avoir été victimes de violences verbales et physiques commises par un couple de téléréalité, à Avignon ( Vaucluse), dans la nuit de mardi à mercredi.

Dans un bar, Nehuda et Ricardo, qui ont participé aux Anges saison 8, s’en seraient pris à ces deux fans qui, les ayant reconnus, souhaitaient prendre une photo avec eux.

« Il m’a cogné la tête contre la table à plusieurs reprises »

Les parents d’une des deux jeunes filles ont porté plainte pour « menaces » et « agression », selon Le Dauphiné. Sur son compte Instagram, dont l’accès est désormais réservé aux internautes qui la suivent, l’une des deux victimes présumées a raconté sa version des faits, qu’un serveur de l’établissement a confirmée.

« Alors qu’on pensait passer une soirée tranquille pour Halloween, un couple de téléréalité, Nehuda et Ricardo nous ont agressées verbalement et physiquement. Lou a reçu des menaces verbales et un gros coup sur le tibia. Quant à moi, Nehuda m’a attrapé le visage en me faisant perdre une lentille, j’ai des traces à l’œil, puis Ricardo s’est occupé du reste. Il m’a cogné la tête contre la table à plusieurs reprises, je me suis retrouvée par terre en état de choc sans savoir comment, et je continuais de recevoir des coups. (…) Je suis blessée à la main, à l’œil, j’ai des bleus sur la cuisse, les cervicales et des grosses bosses », a ainsi écrit l’Avignonnaise.

Ricardo déjà soupçonné d’avoir violenté son enfant

Le couple avait déjà fait les gros titres en juillet denier. Ricardo Pinto avait été mis en examen pour « violence volontaire » sur son bébé, âgé à l’époque de quatre mois, à la suite d’une violente dispute avec sa compagne à Dijon (Côte-d’Or). Nehuda, elle, avait été blanchie et la garde de l’enfant lui avait été accordée. Le jeune homme est sous le coup d’une interdiction de voir sa fille en dehors du cadre juridique et de la présence d’une tierce personne.

>> A lire aussi : Soupçonnés de maltraitance, Ricardo et Nehuda sortent du silence: «Ça n’était qu’une malheureuse erreur»