Harcèlement: Barilla retire ses pubs du site jeuxvideo.com

INTERNET Des internautes ont appelé les annonceurs publicitaires à retirer leurs campagnes visibles sur le site…

H. B.

— 

Barilla France a décidé de suspendre toute campagne de publicité sur le site jeuxvideo.com.
Barilla France a décidé de suspendre toute campagne de publicité sur le site jeuxvideo.com. — RICHARD B. LEVINE

C’est le premier annonceur à se retirer. Après les menaces et insultes subies cette semaine par une journaliste d’Europe 1 sur jeuxvideo.com, Barilla France a décidé de suspendre toute campagne de publicité sur le site, révèle ce dimanche  LCI.

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont créé ce samedi le hashtag « boycott Webedia », groupe éditeur du site jeuxvideo.com, et ont appelé les annonceurs publicitaires à retirer leurs campagnes visibles sur le site.

>> A lire aussi : Marlène Schiappa demande à Twitter et Webedia de «prendre leur responsabilités»

D’autres annonceurs pourraient suivre…

La militante féministe Sophie Gourion a personnellement interpellé plusieurs marques sur Twitter afin de leur demander le retrait de leurs publicités. «Pour que la peur change de camp, tapons au portefeuille», a notamment écrit la féministe.

Après Barilla, le groupe de protection sociale Apicil pourrait suivre. Le groupe aurait indiqué à LCI mettre « tout en œuvre pour suspendre » leur campagne sur le site.

>> A lire aussi : Pourquoi cette haine du féminisme sur le forum 18-25 ans?

Ce vendredi, Europe 1 a annoncé avoir porté plainte pour le harcèlement dont est victime l’une de ses journalistes, Nadia Daam, après une chronique dénonçant la campagne de haine à l’encontre de deux militants féministes menée par le forum « Blabla 18/25 » du site jeuxvideo.com. La journaliste d’Europe 1 a notamment reçu des « injures pornographiques », des menaces de mort et de viol de la part de « trolls » harceleurs venus du forum « Blabla 18-25 ans ».