Gard: Un riziculteur expérimente un saké 100% français

AGRICULTURE Le Gardois s’est mis en tête de faire pousser sur une parcelle de petite Camargue du riz sakamaï, une première en France…

C.D.

— 

Deux brasseurs du Tarn lui ont fourni 20 kilos de semences venues du Japon... (Photo d'illustration).
Deux brasseurs du Tarn lui ont fourni 20 kilos de semences venues du Japon... (Photo d'illustration). — Nicolas Asfouri afp.com

Bientôt un saké 100 % français ? A lire France 3 Occitanie, les premières bouteilles pourraient être commercialisées au printemps prochain, grâce à un riziculteur du Gard qui s’est lancé dans l’aventure.

Depuis 1988, cet habitant de Saint-Gilles cultive en effet du riz alimentaire. L’an passé, il s’est mis en tête de faire pousser aussi, sur 3000 m² en petite Camargue, du riz sakamaï. « Une céréale qui sert à la distillation du  saké, le célèbre alcool japonais à base de riz », rappelle le reportage.

Méthode traditionnelle japonaise

Deux brasseurs du Tarn lui ont fourni 20 kilos de semences venues du Japon. Pour les cultiver, le riziculteur utilise une méthode traditionnelle japonaise, « qui plus est écologique », soulignent nos confrères : de fait, le désherbage se fait par des canards…

Si l’expérimentation aboutit, une petite tonne de riz Sakamaï bio devrait pouvoir être produite, qui rejoindra le Tarn où la fermentation doit se faire cet hiver.