Décès de Jacques Sauvageot, l'une des figures de mai 68

DECES Né à Dijon le 16 avril 1943, Jacques Sauvageot est décédé des suites d'un accident de la circulation survenu en septembre...

20 Minutes avec AFP

— 

Jacques Sauvageot parle aux manifestants en mai 68
Jacques Sauvageot parle aux manifestants en mai 68 — SIPA PRESS

L'une des figures de la révolte étudiante de mai 68, Jacques Sauvageot, à l'époque vice-président du syndicat étudiant Unef, est décédé samedi soir à l'âge de 74 ans, a annoncé dimanche l'Institut tribune socialiste (ITS) dont il était l'animateur. Son décès a été confirmé au Monde par sa famille.

«C'est une très triste nouvelle»

Né à Dijon le 16 avril 1943, Jacques Sauvageot est décédé des suites d'un accident de la circulation survenu en septembre. Il était depuis lors hospitalisé, sans connaissance, selon l'ITS, qui revendique l'héritage du Parti socialiste unifié (PSU).

Aux côtés d'Alain Geismar et de Daniel Cohn-Bendit, il fut l'un des dirigeants du mouvement de contestation qui ébranla le pouvoir gaulliste.

«Pour la postérité, Jacques a représenté en mai 1968 l'Union nationale des étudiants de France (UNEF), et plus largement la révolte étudiante», souligne l'ITS.

«C'est une très triste nouvelle pour sa famille, ses anciens camarades du PSU, ses amis, comme pour toutes celles et tous ceux avec qui il militait, en particulier à l'Institut Tribune socialiste, où son travail sur la mémoire et les archives du PSU se mêlait à la réflexion sur le présent et l'avenir des mouvements sociaux et de l'émancipation», ajoute-t-il dans son communiqué.

Le PS a salué dimanche sur Twitter la mémoire de Jacques Sauvageot, «ancien leader de l' #UNEF et du #PSU, une voix singulière du mouvement social».

«L'une des grandes figures de 1968, Jacques Sauvageot #PSU#UNEF, nous a quittés. Emotion», a également twitté la députée LFI Clémentine Autain.

L'association Rocard a également rendu hommage à ce «compagnon de lutte de Michel Rocard».