Vacances de la Toussaint:Halloween, un attrape-touristes toujours très prisé

VACANCES Les parcs d’attractions, les châteaux, les villages de vacances utilisent cette fête pour attirer de nouveaux clients ou faire revenir les anciens…

Delphine Bancaud
— 
Une petite fille fête Halloween
Une petite fille fête Halloween — Pexels/Pixabay
  • Les parcs d’attractions surfent sur la vague orange pour proposer des spectacles et animations dédiées.
  • Les offices de tourisme valorisent le patrimoine local grâce aux événements sur ce thème.
  • Les villages de vacances et croisiéristes en font une thématique de séjour qui attire les familles.

Des citrouilles, des sorciers, des morts vivants, des chauves-souris et des bonbons. Le 31 octobre aura lieu la célèbre fête d’Halloween. Si cette tradition celtique est d’origine irlandaise, force est de constater qu’elle s’est bien exportée en France, aussi bien dans le commerce que dans le tourisme. « Il faut dire qu’elle tombe le plus souvent pendant les vacances de la Toussaint. Les acteurs du tourisme s’en sont donc saisis depuis une dizaine d’années pour créer des événements particuliers afin d’attirer des familles », observe Marianne Chandernagor, directrice du Mondial du tourisme.

« Mais il n’y a pas que les enfants qui apprécient cette fête, certains adultes sont de vrais fans d’Halloween et y voient le prétexte de s’amuser, se déguiser, de se plonger dans un monde imaginaire ou de découvrir de nouveaux lieux », note Guy Raffour, PDG de Raffour Interactif et fin observateur des comportements touristiques.

Des décors et des animations terrifiantes

Premier sur le coup : les parcs d’attractions. « Ils dégainent tous une décoration spéciale pour cette occasion à base de citrouilles et de toiles d’araignées, organisent des ateliers maquillage, jouent sur les lumières sombres et créent des animations spécifiques dans leurs manoirs hantés et trains fantôme », constate Mélanie Marcombe, directrice France de Weekendesk, qui propose des packages pour Haloween (hôtel avec entrée dans un parc d’attractions).


Cette fête est aussi l’occasion de créer de nouveaux spectacles qui mettent en scène des fantômes, des sorcières, des vampires ou des monstres. « Le Parc Astérix (Oise) propose plusieurs spectacles (Oziris et Le Drakkar fantôme) lors de ses nocturnes exceptionnelles, Nigoland (Aube) La métamorphose du loup-garou… » énumère Guy Raffour. Certains parcs jouent aussi la carte complicité comme Disneyland (Seine-et-Marne) qui incite ses visiteurs à venir déguiser pour la soirée du 31 octobre. « D’autres créent des attractions spécialement pour Halloween, comme le Parc du Petit Prince (Alsace) qui propose Métamorphose-toi en Froussard, où chacun va devoir gérer ses peurs dans un tunnel », cite Marianne Chandernagor.

Et pour surfer sur la vague d’Halloween le plus longtemps possible, les parcs d’attractions exploitent cette thématique dès le mois d’octobre jusqu’au début du mois de novembre. Des investissements qui sont rentables selon Marianne Chandernagor : « Pour le parc Astérix, les visiteurs de la période d’Halloween représentent 15 % de la clientèle de l’année », indique-t-elle.

Les châteaux hantés attirent

Les offices du tourisme ne sont pas en reste pour exploiter cette fête folklorique. « C’est une opportunité de faire redécouvrir des monuments ou le patrimoine local à une clientèle de proximité et d’attirer de nouveaux touristes », constate Marianne Chandernagor. Exemple : avec l’Office de tourisme de Luxeuil dans les Vosges, qui organise une balade dans la forêt hantée. Ou celui de Paris qui propose des croisières spéciales Halloween sur les vedettes de Paris à ceux qui veulent s’immerger dans les faits historiques les plus effrayants de la capitale.

De nombreuses animations sont aussi prévues dans des châteaux, comme celui de Brézé (Maine-et-Loire), où les visiteurs arpentent les cavités de la forteresse souterraine du château dans lesquelles se cachent des fantômes. Au château de Thoiry (Yvelines), une « Murder Party » est organisée le 31 octobre et du 1er novembre, lors de laquelle les visiteurs doivent découvrir le meurtrier du château.


Il semblerait aussi que les vacanciers soient plus nombreux à vouloir séjourner dans un château ) cette période comme l’indique Eléonore Codjo Sauvage, porte-parole de HomeToGo.fr, un moteur de recherche de locations de vacances : « Nous enregistrons une hausse des recherches de 25 % pour la location de châteaux en octobre (versus septembre), qui montre que les voyageurs ont sans doute envie de séjourner ou d’organiser des fêtes dans ces lieux dont certains sont peut-être hantés », s’amuse-t-elle.

Villages et croisières en orange

Les villages de vacances usent aussi de la tradition d’Halloween pour attirer des clients. Exemple avec les Center Parcs qui organisent des ateliers pour apprendre à confectionner sa citrouille lumineuse ainsi que des activités déguisement avant un bal costumé. Les croisiéristes exploitent le créneau aussi : « Costa Croisières organise une horror fluo party où les participants sont déguisés, boivent des cocktails Halloween et où les enfants récupèrent des friandises avec la formule "trick or treat" (qui signifie des bonbons ou un sort) », observe Guy Raffour.


Les plus fans d’Halloween ont aussi de plus en plus tendance à s’envoler pour participer aux festivités organisées dans des pays voisins : « Nous observons une hausse du nombre de recherches au moment d’Halloween pour louer une location de vacances à New-York, Barcelone, Lisbonne, trois villes qui accueillent des parades pour Halloween ou des festivals dédiés à la thématique », indique Eléonore Codjo Sauvage. Ce qui prouve que les sorciers et fantômes ne sont pas près d’être rangés aux oubliettes.