Savoie: «Tétanisé» au milieu des rails, un enfant est sauvé par une automobiliste

FAITS DIVERS Benjamin (8 ans) s'est retrouvé sur un passage à niveau samedi à Cognin (Savoie)...

J.L.

— 

Photo d'illustration d'un passage à niveau en France.
Photo d'illustration d'un passage à niveau en France. — LANCELOT FREDERIC/SIPA
  • Un jeune habitant de Cognat (à côté de Chambéry) a été pris de panique en traversant à vélo une voie ferrée juste après la sonnerie annonçant l’arrivée d’un train.
  • Celui-ci a été secouru par Badia Bouziane, qui est sortie de son véhicule « comme une furie ».

Sa balade à vélo du samedi matin a failli virer au drame. Benjamin (8 ans) s’est en effet engagé sur une voie ferrée à Cognin (Savoie) juste après la sonnerie annonçant le passage d’un train. Présente sur les lieux à bord de son véhicule, Badia Bouziane (40 ans) raconte la scène ce lundi au Parisien.

« Paniqué en comprenant sans doute qu’un train était sur le point d’arriver, le petit garçon est resté au milieu des voies, complètement tétanisé, les mains sur les oreilles, raconte cette médiatrice vivant dans la petite commune proche de Chambéry. Il ne bougeait pas. J’ai compris qu’on courait à la catastrophe. »

« Pour moi, c’était normal d’aller sauver ce gamin ».

Heureusement, Badia a alors le réflexe de sortir de sa voiture « comme une furie » (selon ses propres mots) pour courir vers l’enfant. « Je l’ai attrapé et j’ai tout balancé derrière la barrière : lui, son vélo et moi. Le train est arrivé juste après. Le conducteur, qui a vu la scène, a klaxonné. Ça s’est vraiment joué à quelques secondes. »

Remerciée par la mère de Benjamin, à vélo quelques centaines de mètres derrière, et applaudie par les automobilistes présents, Badia est encore sous le coup de l’émotion : « Le petit, lui, pleurait. Et moi, je n’arrêtais pas de l’embrasser. J’ai tellement eu peur pour lui que j’ai été prise de tremblements. Pour moi, c’était normal d’aller sauver ce gamin. »