Toulouse: Ils appellent leur bébé «Jihad», la mairie fait un signalement

PRENOM Un bébé prénommé Jihad est né le 2 août à Toulouse. Dans le contexte actuel, la mairie a fait un signalement au procureur de la République…

H.M.

— 

Un bébé et sa mère. Illustration.
Un bébé et sa mère. Illustration. — Superstock Sipa

Dans le contexte actuel, le choix est au mieux maladroit. Un nourrisson prénommé Jihad est né le 2 août 2017 à Toulouse. Ses parents résident à Léguevin, à l'ouest de la Ville rose, dont le journal municipal confirme l’information dévoilée par le site Actu.fr.

La mairie de Toulouse, qui a enregistré la naissance, indique à 20 Minutes qu’elle a saisi « dans les délais » le procureur de la République. L’article 57 du Code civil spécifie en effet que si les parents sont libres de donner n’importe quel prénom à un bébé, ce dernier ne doit pas être contraire aux intérêts de l’enfant. Or, la succession des événements terroristes laisse aisément deviner combien le prénom de Jihad pourrait se transformer en fardeau pour un petit garçon.

Ce, même si le terme Jihad, que le grand public - et les terroristes eux-mêmes - traduit en « guerre sainte », signifie étymologiquement « effort » ou « lutte ».

>> A lire aussi : Nice: Ils n’appelleront (finalement) pas leur enfant «Mohamed Merah»

L’opportunité de donner ce prénom relève désormais du parquet de Toulouse qui envisage de«saisir dans le courant de la semaine un juge aux affaires familiales»

En novembre 2016, une polémique similaire a surgi à Nice quand un couple a décidé d’appeler son enfant Mohamed Merah. Les parents ont finalement renoncé deux mois plus tard.

>> A lire aussi : Ils ont voulu donner un prénom original à leur enfant et c'est passé (ou pas)