VIDEO. Mineurs étrangers isolés: L'Etat «assumera l'évaluation» de leur âge et «l'hébergement d'urgence»

MIGRANTS Le nombre de migrants mineurs isolés devrait dépasser les 25.000 cette année...

20 Minutes avec AFP

— 

Un jeune migrant isolé avec son dessin.
Un jeune migrant isolé avec son dessin. — Clément Carpentier

Alors que les départements se disent débordés par la prise en charge des « mineurs isolés » étrangers dont le coût explose, le Premier ministre a tenté ce vendredi de répondre à leur inquiétude.

>> A lire aussi : Qui sont les mineurs isolés étrangers arrivés en France?

L’Etat « assumera l’évaluation » de l’âge « et l’hébergement d’urgence » de ces jeunes étrangers sans famille arrivant en France, a affirmé Edouard Philippe. « Cet accueil d’urgence et cette capacité à dire si, oui ou non, nous sommes en face de mineurs ou de majeurs, doit relever de la responsabilité de l’Etat », a-t-il ajouté devant les présidents des départements réunis en congrès à Marseille. Des présidents qui chiffrent à un milliard d’euros la prise en charge de ces mineurs dont le nombre pourrait dépasser 25.000 cette année.

Environ 132 millions d’euros de crédits supplémentaires débloqués

Ces jeunes relèvent de l’aide sociale à l’enfance et donc des départements et le financement de leur accueil figurait en tête des priorités des départements. Ces derniers attendaient donc une « réponse très claire » du Premier ministre.

Le chef du gouvernement a ainsi promis « d’engager une mission d’expertise », composée de représentants des corps d’inspection de l’Etat et des conseils départementaux, et qui pourrait rendre ses conclusions « d’ici à la fin de l’année ». Il a souligné que le projet de loi de finances pour 2018 prévoyait « 132 millions d’euros » de crédits supplémentaires pour accompagner la hausse du nombre de mineurs concernés