Projet d'attentat de l'ultra-droite: Les gardes à vue se poursuivent

TERRORISME Quelques armes ont été retrouvées chez l’un des proches de Logan Alexandre Nisin, un militant de l’ultra-droite soupçonné d’avoir fomenté un attentat…

Thibaut Chevillard

— 

Dix personnes proches de l'ultra-droite ont été interpellées mardi par les policiers de la Sdat (illustration)
Dix personnes proches de l'ultra-droite ont été interpellées mardi par les policiers de la Sdat (illustration) — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les gardes à vue de neuf personnes proches de l’ultra-droite, interpellées mardi, se poursuivent ce vendredi. Les enquêteurs cherchent toujours à comprendre si ces proches de Logan Alexandre Nisin étaient au courant du projet d’attentat que ce jeune homme de 21 ans est soupçonné d’avoir envisagé. « Une partie du groupe n’était pas contre un passage à l’action, ce qui n’était pas forcément le cas des autres », confie à 20 Minutes une source policière.

Lors des perquisitions, réalisées à leur domicile, quelques armes ont été retrouvées chez l’un d’entre eux, selon nos informations. Il semble toutefois que ce projet d’attentat était assez loin de prendre forme. « Quelques idées circulaient » parmi ces jeunes âgés de 17 à 25 ans, dont certains ont un profil « inquiétant » du fait de leur idéologie, selon une source. Plusieurs d’entre eux devraient être mis en examen. Parmi les cibles évoquées, des mosquées, ou des hommes politiques, comme Jean-Luc Mélenchon ou Christophe Castaner.

>> A lire aussi : VIDÉO. Ultra-droite: Où en était le projet d'attentat contre des mosquées et des hommes politiques?

Ces gardes à vue, commencées mardi, peuvent se prolonger jusqu’à ce samedi. Jeudi, l’une des personnes interpellées a été libérée. Il s’agit de la mère de Logan Alexandre Nisin, l’initiateur présumé de ce projet, arrêté le 28 juin dernier à Vitrolles (Bouches-du-Rhône). Il avait été mis en examen début juillet et placé en détention provisoire dans le cadre d’une enquête ouverte pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».