Braquage d'un fourgon blindé: Redoine Faïd condamné à 18 ans de prison

JUSTICE La cour d'assises du Nord a rendu son verdict ce jeudi à Douai (Nord)…

20 Minutes avec AFP
— 
Entrée des Assises du Nord à Douai, le 1er septembre 2014
Entrée des Assises du Nord à Douai, le 1er septembre 2014 — O. Aballain

A peine moins que la peine requise. Redoine Faïd a été condamné ce jeudi à 18 années de réclusion criminelle par la cour d’assises du Nord pour l’attaque d’un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais en 2011, tandis que Fabrice Hornec a été acquitté.

>> A lire aussi : Assises de Douai: Vingt ans de prison requis contre Redoine Faïd

Jusqu’à 15 ans de prison pour les autres membres du commando

Considéré par l’enquête comme le logisticien de l’attaque, Saïd Agouni, qui comparaissait libre, a pour sa part été condamné à une peine de quinze années de réclusion criminelle. Les trois autres accusés ont été condamnés à des peines de sept, trois et deux ans.

Selon l’enquête, le 17 mars 2011, un commando armé de « cinq à six individus » a attaqué à l’explosif un fourgon blindé de la société Loomis sur une route nationale du Pas-de-Calais, dérobant plus de deux millions d’euros.

Pour ce faire, ils ont tendu une embuscade aux transporteurs de fonds en montant un faux balisage de rétrécissement de route grâce à un camion-benne préalablement immobilisé et dont le conducteur a été séquestré.

Ce fut une attaque « complexe » et « très bien menée », a estimé à la barre le directeur d’enquête Jean-Yves Boulard, lors de ce procès qui a débuté le 9 octobre.

>> A lire aussi : Braquage d'un fourgon blindé: Faïd se dit victime de sa célébrité, Hornec de son nom

Faïd, victime de « sa réputation » ?

Au premier jour, les six accusés s’étaient déclarés innocents. « Ils ne pouvaient pas dire l’inverse : si l’un des participants de cette association de malfaiteurs reconnaît sa culpabilité, il fait tomber tous les autres », avait estimé mardi l’avocat général, Luc Frémiot, lors de son réquisitoire, ajoutant que derrière ce braquage il y avait la « signature » de Faïd.

La défense de ce dernier avait estimé mercredi que le médiatique accusé était victime de sa « réputation », jugeant que peu d’éléments matériels l’incriminaient.

A l’annonce du verdict, Faïd est resté impassible. « Il ne s’attendait pas à cette décision, il espérait être acquitté, mais M. Faïd connaît la justice, et il reste, même dans ces moments-là, philosophe. Évidemment qu’on ira se battre, et qu’on ira plaider ce dossier en appel », a réagi à l’issue du procès son avocate Me Yasmina Belmokhtar.

L’homme de 44 ans, né à Creil (Oise), a déjà été condamné en avril 2016 à 18 ans de prison pour avoir pris part à une attaque de fourgon blindé qui a coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet. Il a ensuite été condamné à 10 ans de prison en mars 2017 pour sa spectaculaire évasion de la prison de Sequedin (Nord). Faïd a fait appel de ces deux condamnations.

Fabrice Hornec acquitté

Fabrice Hornec, condamné en appel en 2015 à 19 ans de prison pour avoir braqué une voiture et volé une trentaine de kilos d’or sur l’autoroute A1 en 2011, a été acquitté.

« Justice est rendue. Il suffit de lire le dossier une fois pour comprendre qu’il n’y a rien dedans. Ce que je ne comprends pas, c’est d’être arrivé jusqu’à la cour d’assises », a déclaré l’un de ses avocats, Me Jean-Yves Lienard.