VIDEO. Gard: Pointé du doigt par L214 en 2016, l’abattoir du Vigan repris par un collectif d’éleveurs

AGRICULTURE L’infrastructure avait été sous le feu des critiques, après la publication de vidéos dénonçant des maltraitances animales…

Nicolas Bonzom

— 

L'abattoir du Vigan.
L'abattoir du Vigan. — BORIS HORVAT AFP

L’abattoir du Vigan, dans le Gard, va être repris par la Coopérative bouchère paysanne, un collectif d’éleveurs de la région, indique Objectif Gard. L’annonce a été faite lundi dans un courrier envoyé par la Communauté de communes du pays viganais, qui restera le propriétaire de l’infrastructure, mais en délègue la gestion.

>> A lire aussi : Les éleveurs locaux, premières victimes du scandale de l'abattoir du Vigan

Ce collectif rassemble des agriculteurs du Gard, de l’Hérault et de l’Aveyron, qui se battent depuis plusieurs mois pour conserver cet outil, indispensable pour leur activité. « Nous sommes soulagés de pouvoir reprendre la gestion de l’abattoir, un outil public destiné à rendre un service public », indique le collectif sur sa page Facebook.

Une reprise prochaine de l’activité

Les éleveurs se disent cependant amers d’avoir été contraints d’accepter certaines conditions concernant le bail, qui « ajoutent des difficultés au projet » de reprise. L’abattoir du Vigan devrait prochainement reprendre son activité, apprend-on.

>> A lire aussi : VIDEO. Souffrance animale : Sébastien Arsac, le Mr investigation de L214, n’est pas près de s’assagir

L’infrastructure avait été sous le feu des critiques après la publication en février 2016 de vidéos, par l’association L214, pointant du doigt des maltraitances animales. Tournées en caméra cachée, ces images montraient notamment des animaux mal étourdis ou recevant des coups. La justice s’était emparée de l’affaire et un procès avait eu lieu en avril dernier : un ex-employé avait été condamné à huit mois de prison avec sursis.