Bretagne: La maire de Saint-Brieuc porte plainte après des affiches sexistes

POLEMIQUE Les affiches laissent entendre que l’élue a dû coucher pour obtenir le poste…

J.G. avec AFP

— 

Plusieurs affiches ont été placardées en début de semaine dans les rues de la ville.
Plusieurs affiches ont été placardées en début de semaine dans les rues de la ville. — Capture d'écran Twitter @mcdiouron

« Il a fallu baiser ? » En voyant ces affiches fleurir sa ville, la maire UDI de Saint-Brieuc a vu rouge. S’estimant victime d’une campagne d’affichage sexiste, Marie-Claire Diouron a donc décidé de porter plainte pour diffamation, a-t-elle annoncé mardi sur son compte Twitter.

Collées cette semaine dans les rues de la préfecture des Côtes-d’Armor, les affiches sous-entendaient que l’édile, qui a succédé en juillet à l’ancien maire Bruno Joncour, investi à l’Assemblée nationale, n’avait pu obtenir ce poste qu’en usant de ses charmes. « J’ai décidé de porter plainte pour diffamation. On ne peut pas laisser passer ce genre de choses, c’est absolument inadmissible et les femmes doivent bouger », a-t-elle expliqué.

>> A lire aussi : La blague sexiste d'un élu de Montauban ne fait pas rire tout le monde

« J’ai été adjointe pendant 16 ans et je n’ai jamais eu de problèmes ; là je suis maire, on s’attaque aux symboles féminins », a précisé cette pharmacienne de profession, en plein débat sur le harcèlement sexuel après l’affaire Weinstein aux Etats-Unis. L’ancien maire Bruno Joncour a lui aussi fait part de son indignation sur les réseaux sociaux.