Affaire Harvey Weinstein: Elisa Tovati raconte les agressions qu'elle a subies dans sa carrière

BALANCETONPORC L’ex-actrice, révélée dans «La Vérité si je mens», se confie sur les agressions de réalisateurs ou de directeurs de casting dont elle a été victime…

D. D.
— 
Elisa Tovati en 2015 à Roland-Garros.
Elisa Tovati en 2015 à Roland-Garros. — NIVIERE/SIPA

La liste ne cesse de s’allonger. L’affaire Harvey Weinstein a permis de libérer la parole, notamment dans le milieu artistique. Et les témoignages de femmes ayant été victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle se succèdent. Dernière en date, la chanteuse et actrice Elisa Tovati. Celle que l’on connaît mieux sous le nom de Chochana Boutboul s’est confiée au Parisien.

« C’est arrivé à presque toutes les jeunes actrices qui sont les proies de gros porcs »

Elle raconte notamment ses expériences de casting. Adolescente, on lui demande par exemple de se « foutre à poil sous prétexte que c’est pour le rôle d’une fille un peu sulfureuse ». Puis elle décrit la rencontre avec ce « comédien très connu sur le tournage d’une fiction télé qui a bloqué la porte de sa loge et m’a dit "viens, je vais te faire un petit détartrage" (en référence à une fellation) » et évoque « des réalisateurs en caleçon ou au lit quand j’arrivais dans leur chambre ».

Elisa Tovati explique que, dans ces situations, qui sont arrivées « à presque toutes les jeunes actrices qui sont les proies de gros porcs », il est difficile de réagir et de dénoncer.

« Un mec qui vous touche les seins ou les fesses, il faut avoir le cran de lui en coller une quand vous êtes toute jeune et que vous n’avez pas les codes », estime-t-elle, heureuse que désormais « on puisse en parler ». Elle révèle aussi qu’elle revenait parfois en pleurs chez elle parce qu’elle avait « encore huit ou dix jours de tournage » avec l’un de ses agresseurs.