C'est l'heure du BIM: Léa Seydoux victime d'Harvey Weinstein, «flat tax» controversée et Estrosi veut virer Wauquiez

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Le panneau Hollywood va bientôt fêter ses 94 ans sur le mont Lee.
Le panneau Hollywood va bientôt fêter ses 94 ans sur le mont Lee. — NEWMAN MARK/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Scandale Harvey Weinstein : Léa Seydoux et Cara Delevingne révèlent avoir été agressées par le producteur

Le grand déballage sur les pratiques de harcèlement sexuel et l’hypocrisie d’Hollywood continue. Mercredi, les actrices Léa Seydoux et Cara Delevingne ont accusé Harvey Weinstein d’agression sexuelle. Dans une tribune publiée dans le Guardian (disponible en version française), Léa Seydoux révèle ainsi que le producteur a tenté de l’embrasser, elle aussi, dénonçant au passage l’omerta d’un milieu tolérant ce genre de comportements abusifs. « Je rencontre des hommes comme Harvey Weinstein tout le temps », lâche l’actrice de 32 ans dès la première phrase.

>> A lire aussi : Scandale Harvey Weinstein: Antoine de Caunes en soutien à sa fille Emma, dézingue le producteur

Vote de la « flat tax » sur les revenus du capital : L’opposition dénonce « un cadeau fiscal aux plus aisés »

Les députés ont approuvé mercredi soir en commission l’une des mesures les plus controversées du budget 2018, l’introduction d’une « flat tax » de 30 % sur les revenus du capital, au terme de vifs débats entre la majorité et la gauche ainsi qu’une partie de la droite. Socialistes, communistes et Insoumis dénoncent « un cadeau fiscal aux plus aisés ».

>> A lire aussi : Croissance, emploi… Emmanuel Macron doit-il dire un grand merci à François Hollande?

Les Républicains : Sans le nommer mais très explicitement, Estrosi propose l’exclusion de Wauquiez

Sa proximité avec Sens Commun pourrait-elle lui coûter la présidence des Républicains ? Alors qu’il est désormais officiellement en lice pour prendre les rênes du parti en décembre, Laurent Wauquiez est déjà attaqué par le maire de Nice, Christian Estrosi. Ce dernier a envoyé une lettre à Bernard Accoyer, le secrétaire général de LR, que s’est procuré un journaliste de LCI, où même sans nommer le favori des sondages, il exprime clairement sa volonté de l’exclure.

>> A lire aussi : Les Républicains: Qui sont les candidats à la présidence du parti?