Gironde: Un chef d’entreprise qui gagne 6.500 euros par mois refuse son allocation familiale

INSOLITE Hubert, 46 ans, estime «indécent» de recevoir cette aide compte tenu de son très bon niveau de vie…

E.P.
— 
La Caf de la Gironde.
La Caf de la Gironde. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

EDIT: La CAF indique que la situation de cet individu remonterait à 7 ans. « La législation évolue régulièrement mais les allocations familiales n’ont jamais été attribuées dès le premier enfant, écrit la CAF dans son communiqué. Elles sont versées à partir du deuxième enfant. Les allocations familiales sont attribuées dès le deuxième enfant et le montant de l’aide est variable selon ses ressources : pour deux enfants à charge, le montant varie de 129,86 euros au maximum à 32,47 euros au minimum. »

Olivier Véran, député LREM, propose de supprimer les allocations familiales pour les ménages aisés qui gagnent plus de 6.000 euros par mois.

Hubert, chef d’entreprise en Gironde a en quelque sorte pris les devants en faisant opposition au virement de 117 euros que lui versait la CAF de la Gironde, estimant qu’il n’en a pas besoin puisqu’il gagne 6.500 euros par mois, rapporte BFM.

>> A lire aussi : Calcul des APL: Les aides réduites de 5 euros mensuels, de futures diminutions possibles par arrêté

« Totalement illogique »

Il estime « indécent » de toucher une telle aide dans sa situation. « C’est totalement illogique que quelqu’un qui gagne 900 euros par mois touche la même chose que quelqu’un qui en gagne 5.000 », s’insurge-t-il. Selon lui, il bénéficie déjà de ce qu’il reverse à la société via ses impôts, par exemple en ayant accès au service public de santé, en roulant sur des routes en bon état et en pouvant envoyer sa fille à l’école publique.

>> A lire aussi : Présentation du PLFSS: Ce qui va changer dans les prestations familiales à la garde d'enfants

« Il faut aussi prendre en compte que quand on a un certain niveau de vie, et bien oui, on fait plus d’efforts que les autres. Ceux qui ne veulent pas faire partie de l’effort national, ils n’ont qu’à partir en Belgique ou en Portugal. S’ils considèrent qu’ils donnent trop par rapport à ce qu’ils gagnent… » lâche-t-il.