Œuvres d'art, mobilier contemporain: Comment les Macron font de l'Elysée un endroit à leur goût

MODERNISATION EN MARCHE Ils veulent « moderniser » les lieux...

D. D.
— 
Brigitte et Emmanuel Macron ont fait des demandes inédites au Mobilier national. (image d'illustration)
Brigitte et Emmanuel Macron ont fait des demandes inédites au Mobilier national. (image d'illustration) — THIBAULT CAMUS / POOL / AFP

Contrairement à leurs prédécesseurs, le couple présidentiel a choisi de s’installer à l’Elysée et pas simplement d’y travailler. C’est peut-être pourquoi ils veulent en faire un endroit à leur image. Le président de la République soufflait d’ailleurs « Un Picasso à l’Elysée ? Ce serait formidable » ce dimanche, alors qu’il assistait au vernissage de l’exposition « Picasso 1932 : année érotique » en compagnie de son épouse Brigitte, rapportent nos confrères de BFM TV.

100.000 objets d’art à leur disposition

C’est le Mobilier national qui est chargé de gérer le « stock » de meubles, tapisseries et autres tableaux de maîtres qui sont à disposition des locataires de l’ Elysée. Le couple présidentiel peut changer le mobilier et les œuvres d’art qui garnissent le Palais, à condition de respecter quelques règles. Le Mobilier national compte plus de 100.000 objets dont un quart est « déposé » dans différents ministères et résidences présidentielles.

>> A lire aussi : VIDEO. Les «fainéants» d’Emmanuel Macron passent mal sur les réseaux sociaux

C’est donc un large choix qui s’offre aux Macron pour réaménager l’Elysée selon leur bon vouloir. Ces objets peuvent venir garnir les bureaux de travail comme leurs appartements privés.

Art contemporain et lumière

Cette année, les fonctionnaires du Mobilier national doivent se creuser les méninges. Car ils font face à des demandes inédites. Et notamment des objets d’art contemporain. Brigitte Macron a d’ailleurs visité elle-même le Mobilier national et le fonds national d’art contemporain où elle a choisi les meubles pour son bureau personnel. Un ensemble contemporain, réalisé par la designer Matali Crasset.

Le Monde révélait aussi que Brigitte Macron voulait changer le service de porcelaine et enlever des tapisseries ornementales qui décoraient les lieux depuis des décennies. Elle souhaite enfin déplacer des tentures pour faire entrer la lumière.