Nice: L'ex porte-parole de Promenade des Anges sera bien jugé pour escroquerie

JUSTICE Vincent Delhomel était aussi le secrétaire général de cette association de défense des victimes de l’attentat de Nice…

Mathilde Frénois
— 
Le palais de justice de Nice ce mercredi après-midi.
Le palais de justice de Nice ce mercredi après-midi. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Vincent Delhomel est accusé d’avoir détourné près de 7.000 euros.
  • Il comparaîtra pour escroquerie et abus de confiance.

Début septembre, personne ne s’était présenté à la barre. Invoquant des raisons médicales, Vincent Delhomel ne s’était pas déplacé jusqu’au palais de justice de Nice. Apte à comparaître et accusé d’escroquerie et d’abus de confiance, l’ancien porte-parole de Promenade des Anges sera bel et bien jugé mercredi au tribunal correctionnel.

>> A lire aussi : Le procès de l'ex-porte-parole des victimes de l'attentat de Nice renvoyé

Après son absence en septembre, une expertise médico-psychologique avait été exigée. « Il n’y a pas d’empêchement qui interdirait médicalement qu’il vienne. Mais la santé est un domaine évolutif », a expliqué lundi le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre.

Un détournement d’au moins 7.000 euros

Vincent Delhomel est soupçonné d’avoir détourné près de 7.000 euros, une somme correspondant à celle récoltée avec la vente de bracelets lors d’une course caritative.

>> A lire aussi : L'un des fondateurs de Promenade des Anges jugé pour escroquerie

« Il a tout intérêt à être présent. S’il ne vient pas, ce sera entre les gendarmes qu’il comparaîtra, prévient Jean-Michel Prêtre. Je comprends que ce soit quelqu’un qui soit particulièrement traumatisé, je conçois qu’il éprouve de la honte et qu’il ait du mal à imaginer ce qu’il a pu faire. » Le procès doit se tenir mercredi à partir de 13h30 au palais de justice de Nice.