Bonbonnes de gaz découvertes à Paris: Une sixième personne placée en garde à vue

TERRORISME Cinq autres personnes avaient été interpellées lundi dans plusieurs communes de l'Essonne...

Thibaut Chevillard

— 

La rue de Chanez, où ont été découvertes les bonbonnes
La rue de Chanez, où ont été découvertes les bonbonnes — Google Street View

Une sixième personne a été placée en garde à vue ce mercredi soir dans l’enquête sur les bonbonnes de gaz découvertes à Paris, apprend 20 Minutes de source judiciaire. Cinq autres personnes avaient déjà été interpellées lundi dans plusieurs communes de l’Essonne, dont Arpajon et Draveil et placées en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure ( DGSI).

>> A lire aussi : Bonbonnes de gaz à Paris: Cinq personnes interpellées, l'une d’entre elles était fichée pour radicalisation

Bonbonnes de gaz, dispositif de mise à feu à distance et traces d’essence

Parmi elles se trouve un individu, originaire de Brétigny-sur-Orge, fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste), avait indiqué le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb sur France Inter.

Quatre bonbonnes de gaz, un dispositif de mise à feu à distance et des traces d’essence avaient été découverts dans la nuit de vendredi à samedi par la police dans le 16e arrondissement de Paris. La bombe artisanale était installée dans un immeuble d’une rue calme, au 31 rue Chanez, près de la porte d’Auteuil.