Seine-Maritime: Il tabasse celui qu'il pense être l'amant de sa femme mais se trompe sur la personne

FAITS DIVERS La femme de l’agresseur a assuré aux enquêteurs que la victime n’était pas son amant…

20 Minutes avec agence
— 
La brigade anticriminalité (BAC) a interpellé l'agresseur à proximité de son domicile. Il devait être poursuivi pour « tentative d'homicide » (illustration).
La brigade anticriminalité (BAC) a interpellé l'agresseur à proximité de son domicile. Il devait être poursuivi pour « tentative d'homicide » (illustration). — Fred Dufour afp.com

La crise de jalousie a failli virer au drame sur le parking d’un centre commercial à Saint-Pierre-lès-Elbeuf (Seine-Maritime), dans la nuit du samedi 30 septembre au dimanche 1er octobre.

Un homme de 27 ans a tabassé et a tenté de renverser celui qu’il pensait être l’amant de sa compagne, après les avoir aperçus dans une voiture, rapporte Actu Normandie. Or, la victime n’aurait jamais entretenu de relation amoureuse avec la petite amie de l’agresseur.

Il tente de renverser le supposé amant de sa compagne

Le compagnon jaloux a d’abord roué de coups son rival. Alors que ce dernier s’enfuyait vers sa voiture, il a ensuite tenté de le renverser avec son propre véhicule, rapporte une source judiciaire.

La victime est parvenue à lui échapper et à se réfugier au commissariat d’Elbeuf, où elle a raconté l’agression aux policiers avant de perdre connaissance. Transporté au centre hospitalier des Feugrais, l’homme s’est vu prescrire deux semaines d’ITT.

La compagne confirme la version de la victime

L’agresseur a été interpellé près de son domicile par la brigade anticriminalité, une heure après les faits. Il a été placé en garde à vue avant d’être déféré devant le parquet. Il devait être poursuivi pour « tentative d’homicide ».

Sa femme, interrogée par les enquêteurs, a assuré que la victime n’était pas son amant, avant de confirmer la version des faits de l’homme agressé.