Côtes-d'Armor: EDF coupe le courant, la cliente handicapée ne peut plus utiliser son fauteuil électrique

POLEMIQUE EDF a coupé l’électricité d’une sexagénaire atteinte de myopathie en raison de factures impayées. Depuis, cette Bretonne ne peut plus utiliser son fauteuil…

20 Minutes avec agence

— 

Une Bretonne atteinte de myopathie ne peut plus utiliser son fauteuil depuis qu'EDF a coupé son courant
Une Bretonne atteinte de myopathie ne peut plus utiliser son fauteuil depuis qu'EDF a coupé son courant — AFP/Archives

EDF a coupé le compteur d’une habitante de Plérin (Côtes-d’Armor) qui présentait plusieurs factures impayées. Problème : la femme, âgée de 60 ans, est atteinte de myopathie et ne peut donc plus utiliser son fauteuil électrique, rapporte Ouest France.

Cette sexagénaire n’a plus d’électricité depuis ce lundi. « J’ai découvert qu’EDF me l’avait coupée en rentrant de l’hôpital. Or, sans courant, je ne peux pas recharger mon fauteuil », déplore-t-elle.

« Je n’ai pas de solution… À part ramper ! »

Elle a tenté de contacter à plusieurs reprises le fournisseur. En vain : « On me fait toujours la même réponse : "débrouillez-vous !" » Elle assure ne pas pouvoir régler les factures impayées : « Vous voyez, j’ai payé 173 € en septembre. Pour me rétablir le courant, EDF me réclame encore 149 €. Mais je ne les ai pas ! »

La Plérinaise touche un peu plus de 800 euros mensuels d’allocation adulte handicapé (AHH). Elle ne pourra pas payer EDF avant le 6 octobre, date du prochain versement de son allocation : « D’ici là, je n’ai pas de solution… À part ramper ! »

>> A lire aussi : Aisne: Elle reçoit une facture de rappel de gaz de 19.500 euros

« Nous avons établi un échéancier avec elle mais elle ne le respecte pas »

EDF a indiqué au quotidien régional que les impayés de cette cliente s’accumulaient « depuis la fin de la trêve hivernale » : « Nous avons établi un échéancier avec elle mais elle ne le respecte pas. Nous l’avons aussi orientée vers les services sociaux. »

La société semble toutefois prête à revoir la situation pour éviter toute polémique : « On ne coupe pas l’électricité comme ça ! C’est vraiment une mesure de dernier ressort. Mais nous allons refaire le point sur ce dossier. »