VIDEO. Retour de l’ancienne formule du Levothyrox: Ce qu’il faut savoir avant de se la procurer

SANTE Les informations à savoir avant le retour, dans les pharmacies, de l’ancienne formule du Levothyrox sous un nouveau nom…

A.-L.B.

— 

La nouvelle formule du Levothyrox est au cœur d'une affaire sanitaire.
La nouvelle formule du Levothyrox est au cœur d'une affaire sanitaire. — AFP

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a rappelé mardi sur RMC le retour en pharmacie, lundi, de l’ancienne formule du Levothyrox. La nouvelle formule de ce médicament pour la thyroïde a fait l’objet de plaintes de patients souffrant d’effets secondaires. ​20 Minutes vous liste les informations à savoir avant ce retour…

Le médicament utilisant l’ancienne formule du Levothyrox, appelé « Euthyrox » (en comprimés), va être disponible temporairement sur prescription médicale, uniquement aux patients présentant des « effets secondaires invalidants ». Les autres doivent continuer avec la nouvelle formule.

>> A lire aussi: VIDEO. Levothyrox: Un document unique pour faciliter le dépôt de plaintes

Autres médicaments

La ministre de la Santé a expliqué qu’il y aurait une mise à disposition en France « à partir de mi-octobre » d’autres médicaments pour la thyroïde vendus aujourd’hui en Europe, pour permettre aux patients de « trouver la formule qui leur convient ».

Il s’agit du L-Thyroxin Henning (en comprimés) du laboratoire Sanofi et commercialisé en Allemagne. Selon l’Agence du médicament, les boîtes vont être importées d’Allemagne et les pharmaciens donneront aux patients des notices traduites en français. « Par la suite, une demande d’autorisation de mise sur le marché du laboratoire permettra une commercialisation durable », a annoncé l’Agence du médicament.

La L-Thyroxine du laboratoire Serb est une solution en gouttes destinée en priorité aux enfants et aux personnes qui présentent des troubles de la déglutition. Cependant, selon docteur Roger Eisenberg, endocrinologue, la prise de gouttes peut donner lieu à des erreurs de dosage et la solution doit être conservée au frais, a-t-il expliqué ​à franceinfo.

>> A lire aussi: Levothyrox: «Ce n'est pas possible de vivre avec de tels effets secondaires»

Trois millions de patients prennent le Levothyrox en France pour soigner l’hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde. Selon la ministre de la Santé, plus de 9.000 personnes ont signalé à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) des effets indésirables - crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux - attribués à la nouvelle formule du Levothyrox commercialisée depuis fin mars.