Lidl répond après l’émission «Cash investigation»

MANAGEMENT La direction française du distributeur allemand Lidl a répondu à la mise en cause de son management par l'émission «Cash Investigation» diffusée mardi soir…

A.-L.B.
— 
Ouverture d'un magasin Lidl à Virginia Beach (Etats-Unis) le 15 juin 2017
Ouverture d'un magasin Lidl à Virginia Beach (Etats-Unis) le 15 juin 2017 — Steve Earley/AP/SIPA

L’entreprise de distribution Lidl France a répondu à la mise en cause de ses méthodes de management par l’émission Cash investigation, qui a attiré plus de 3,8 millions de téléspectateurs mardi soir sur France 2.

Ce reportage intitulé Le monde merveilleux du travail et présenté par Elice Lucet s’intéressait aux relations de travail brutales et aliénantes à Lidl France et chez Free.

L’entreprise de distribution Lidl France a publié un communiqué dans lequel elle reprend successivement les accusations qui la visent. « Nous avons été très sensibles aux témoignages et aux situations décrites dans le reportage et sommes conscients que dans une entreprise de notre taille, certains salariés peuvent rencontrer des difficultés dans leur travail et que nous devons encore progresser dans l’écoute et la prise en compte de leurs attentes », explique un communiqué de la direction.

Violences verbales

Celle-ci ajoute que les extraits d’enregistrements dévoilés dans l’émission, et dans lesquels un manager hurle et menace sur un chef de magasin « sont inacceptables et nous les condamnons sans aucune ambiguïté ». Le distributeur précise « qu’à travers une récente enquête auprès de nos salariés, nous constatons que la perception du management au sein de notre entreprise s’améliore ».

A propos d’un système de commande vocale utilisé pour cadencer le travail des employés d’entrepôt, le distributeur argue : « Nous y avons apporté des améliorations en prenant en compte les remarques de nos collaborateurs. Nous utilisons cet outil pour améliorer la qualité de la préparation. En revanche, nous n’avons pas constaté d’amélioration de la productivité. »

Poids des colis

Concernant le poids - parfois jusqu’à 8 tonnes par jour - porté par les préparateurs de commandes, Lidl France souligne que « nous continuerons à redoubler d’efforts pour améliorer le travail de nos préparateurs grâce à nos investissements au niveau matériels et équipements, la formation liée aux gestes et postures et nous travaillons à la baisse progressive du poids des colis ».

Sur le suicide de l’un de ses salariés sur son lieu de travail, le distributeur explique collaborer activement à l’enquête et précise s’en tenir à un devoir de réserve. 

« Cash investigation » a établi son record d’audience historique mardi soir tandis que des salariés d’un entrepôt à Rousset (Bouches-du-Rhône) ont débrayé mercredi pour réclamer de meilleures conditions de travail.