Cinq infos dans le rétro: Sénatoriales, élections allemandes et affaire Maëlys

ACTU Si jamais vous avez profité de votre week-end loin de votre téléphone ou de votre ordinateur, voici l’essentiel de l’actualité…

David Blanchard

— 

Paris le 23 janvier 2012. Illustration d'une séance dans l'hémicycle du Sénat lors du débat sur la proposition de loi sur la reconnaissance du génocide arménien.
Paris le 23 janvier 2012. Illustration d'une séance dans l'hémicycle du Sénat lors du débat sur la proposition de loi sur la reconnaissance du génocide arménien. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Un très beau week-end d’automne, on imagine que vous ne l’avez pas passé derrière votre écran de mobile. Mais il est temps de vous résumer tout ce que vous avez manqué de l’actu de ces dernières quarante-huit heures.

1. Macron, combien de sénateurs ?

Cela vous avait échappé, mais on va vivre une nouvelle soirée électorale. Un peu moins de la moitié des fauteuils de sénateurs est à pourvoir, soit 171 sur 348. L’élection se faisant au scrutin indirect, ce sont 76 000 grands électeurs qui ont été appelés à glisser un bulletin dans l’urne. Et, compte tenu des derniers résultats des élections locales, un glissement vers la droite de la Chambre haute est attendu. Pour suivre tous les résultats en détail, c’est dans notre live.

2. Merkel dans un fauteuil ?

Il n’y a guère plus de suspens outre-Rhin, où l’on vote également aujourd’hui. Angela Merkel (CDU-CSU) devrait être reconduite dans ses fonctions, pour un quatrième mandat. En attendant le résultat,issu d’un mode de scrutin complexe, vous pouvez lire ici notre reportage en Allemagne où nous avons interrogé des électeurs sur les raisons du succès de la chancelière sortante.

3. Le curieux parallèle de Mélenchon

Mais pourquoi Jean-Luc Mélenchon a-t-il tracé un parallèle entre le rejet du Code du travail et le régime nazi, qui aurait été abattu par la rue selon les mots du leader de La France insoumise ? Cette petite phrase a été prononcée samedi, à l’occasion de la manifestation contre la réforme du Code du travail, qui a réuni entre 30 000 et 150 000 personnes, selon les estimations de la police et des organisateurs. Ce dimanche, nombreux ont été à commenter une phrase « indigne et honteuse », selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud, « choquants » pour Jean-Claude Mailly (FO). Mélenchon s’est défendu en affirmant : « Je n’ai jamais comparé le gouvernement actuel aux nazis, cela va de soi. »

4. Affaire Maëlys : « Cette situation est intenable pour les proches »

Dans une interview à 20 Minutes, l’avocat des parents de la petite Maëlys fait le point sur l’affaire. La petite fille a disparu depuis un mois maintenant. « Voilà une affaire d’enlèvement de fillette, dont un homme, rapidement visé par des éléments troublants, détiendrait actuellement les clés. Et, pendant ce temps, les parents de Maëlys attendent de savoir ce qu’il est advenu de leur fille… Pareille situation est intenable pour les proches de Maëlys », relève Fabien Rajon. Cet entretien est à lire ici.

5. Bernard Tapie souffre d’un cancer

L’ancien ministre et président de l’OM Bernard Tapie est hospitalisé à Paris, a indiqué ce week-end sa famille, « optimiste » sur les suites médicales du cancer de l’estomac dont il souffre. « Bernard souffre d’un cancer de l’estomac avec extension sur le bas de l’œsophage. Il est traité par le service d’oncologie de l’hôpital Saint-Louis par un programme de chimiothérapie adapté. On espère une intervention chirurgicale possible avant la fin de l’année », a précisé son épouse.