Cagnottes en ligne : attention à certains appels aux dons après Irma

SOLIDARITÉ Leetchi lance une série de vérifications pour éviter les arnaques...

M.Co.
— 
Des militaires viennent aux aides aux sinistrés de Saint-Martin.
Des militaires viennent aux aides aux sinistrés de Saint-Martin. — ECPAD/SIPA
  • 800 cagnottes ont été créées sur le site Leetchi pour aider les sinistrés après le passage de l'ouragan Irma
  • Il vaut mieux privilégier les cagnottes vérifiées.
  • La Croix-Rouge, la Fondation de France et le Secours populaire ont lancé des appels aux dons.

Face aux ravages causés par l'ouragan Irma, la solidarité s'organise. Trois associations reconnues d'utilité publique ont lancé des appels à la solidarité nationale. La Croix-Rouge, le Secours populaire et la Fondation de France récoltent les dons sur leur site internet. 

Parallèlement aux appels lancés par ces associations, des particuliers ont monté des cagnottes en ligne. Le site Leetchi en recense 800, créées pour venir en aide aux sinistrés de Saint-Martin. Face à ce foisonnement, comment choisir la bonne cagnotte, celle qui parviendra aux victimes de l'ouragan ?

Le site a mis en place un système de vérification des cagnottes. Il est possible de donner à la Fondation de France et à la Maison de Saint-Martin, deux associations reconnues et dont les cagnottes ont été vérifiées. La présence d'un pictogramme vert et blanc sur la cagnotte indique que celle-ci a été vérifiée par les équipes du site.

Ce pictogramme permet de reconnaître les cagnottes vérifiées.
Ce pictogramme permet de reconnaître les cagnottes vérifiées. - Capture d'écran / Leetchi

Leetchi demande des justificatifs aux organisateurs des cagnottes afin de s'assurer de la destination des fonds récoltés. « Dans le cas où un créateur ne serait pas en mesure de nous communiquer toutes les pièces demandées, Leetchi procède au remboursement de l'intégralité des participants », assure Sibylle Pichot, en charge de la communication.

Quant aux donateurs, ils peuvent aussi s'assurer de la bonne foi du créateur de la cagnotte en demandant des garanties auprès de celui-ci. Deux précautions valent mieux qu'une.

Les équipes de Leetchi vérifient actuellement plusieurs cagnottes lancées par des particuliers, dont celles lancées par Kris SXM et Rebecca Riviera, très actives sur les réseaux sociaux.

Une mystérieuse cagnotte

La jeune femme qui se fait appeler Kris a lancé une page Facebook, Solidarité SXM via Kris, sur laquelle elle recense les points de collecte des dons en nature. La jeune femme n'était pas à Saint-Martin lors du passage du cyclone. Elle a relayé plusieurs fausses informations dans une vidéo, notamment sur le nombre de morts. Kris indique plusieurs destinations pour la cagnotte Leetchi : d'abord pour « payer les transporteurs pour aller jusqu'aux conteneurs et payer les conteneurs », puis pour acheter des « purificateurs d'eau » et enfin pour acheter « des cartouches » pour un purificateur.

La jeune femme indique qu'elle a été contactée par un transporteur qui s'engage à emmener un conteneur « gratuitement ». Elle indique aussi qu'un homme a fait don d'un purificateur. Elle semble donc destiner les fonds récoltés via la cagnotte à l'achat de cartouches. Deux jours plus tard, la jeune femme indique ne plus avoir de nouvelles de ce bien mystérieux donateur du purificateur d'eau. Nous avons contacté la jeune femme, sans avoir de réponse.

L'approvisionnement en eau fait partie des priorités de l'Etat. Une usine de désalanisation est arrivée le 16 septembre sur l'île. Elle devrait commencer à fonctionner avant le 25 septembre. Les autorités ont également mis en place trois points de distribution d'eau.

On peut s'interroger sur l'efficacité et la destination de ces collectes et de ces cagnottes organisées par des particuliers. A l'inverse des associations reconnues, qui sont en contact avec les services de l'Etat, il est de plus difficile pour un particulier sans expertise ni connaissance de l'humanitaire d'évaluer l'aide dont ont besoin les sinistrés et la logistique de celle-ci.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse. Vous pouvez contacter l’équipe en écrivant à contribution@20minutes.fr.