Ouragan Irma: Macron dort sur un lit de camp et se lave au seau à Saint-Martin, un mauvais coup de com' ?

COUP DE COM' Le chef de l’État a voulu montrer qu’il était proche des sinistrés en partageant leurs conditions de vie précaires. Mais cette mise en scène n’a pas plus à tout le monde…

20 Minutes avec agence
— 
Emmanuel Macron à Saint-Martin après le passage de l'ouragan Irma.
Emmanuel Macron à Saint-Martin après le passage de l'ouragan Irma. — ENA-POOL/SIPA

Décidément, les services de communication de l’Élysée ne reculent devant rien pour redorer l’image d’un président considérablement ternie par les récentes polémiques sur les « fainéants » ou les Français « allergiques aux réformes ».

En visite aux Antilles après le passage ravageur de l’ouragan Irma, Emmanuel Macron a ainsi voulu partager le quotidien précaire des habitants sinistrés de l’île de Saint-Martin et l’a fait savoir par l’intermédiaire de plusieurs proches, rapporte RTL.

>> A lire aussi : VIDEO. Ouragan Irma: Emmanuel Macron à Saint-Barthélemy «pour rassurer, consoler et entendre la colère» des habitants

Des conditions de vie « spartiates »

Après avoir accompagné une patrouille de gendarmes pendant une partie de la nuit, il a dormi sur un lit de camp à la gendarmerie de Saint-Martin et utilisé un seau d’eau pour sa toilette.

« Je vais faire comme les habitants ici… Il n’y a pas le choix… », a précisé le président de la République lors d’un point presse.

>> A lire aussi : VIDEO. Ouragan Irma: Emmanuel Macron à Saint-Barthélemy «pour rassurer, consoler et entendre la colère» des habitants

Des internautes indignés

Arrivés sur place mardi, Emmanuel Macron a dû affronter la colère de certains habitants qui jugent insuffisante la gestion de la crise par le gouvernement après le passage de l’ouragan.

Le chef de l’État a donc voulu prouver qu’il pouvait partager les conditions de vie des sinistrés, ne serait-ce que pour 24 heures. Une opération de communication à peine voilée qui a provoqué de vives réactions d’internautes indignés par la récupération politique de la catastrophe Irma.

>> A lire aussi : Irma: «Pas une heure n’a été perdue» dans la gestion de l'ouragan, affirme Hulot