Pollution diesel: Le patron de PSA, Carlos Tavares, dément toute fraude

AUTOMOBILE La répression des fraudes soupçonne le groupe automobile de «stratégie frauduleuse»...

20 Minutes avec AFP

— 

Le patron de Groupe PSA Carlos Tavares.
Le patron de Groupe PSA Carlos Tavares. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Le patron de PSA Carlos Tavares a démenti ce mardi toute tromperie de son groupe pour masquer la pollution de ses moteurs diesel, un soupçon avancé par la répression des fraudes dans un rapport rendu public vendredi.

« Nous ne pouvons pas (…) considérer que l’ensemble de l’industrie automobile est en situation d’illégalité », a déclaré Carlos Tavares à des journalistes en marge du salon automobile de Francfort (Allemagne).

Accusé de « stratégie frauduleuse »

La répression des fraudes soupçonne PSA (marques Peugeot, Citroën et DS) de « stratégie frauduleuse » pour faire passer les tests antipollution à ses moteurs diesel en France, dans un rapport dévoilé vendredi par le journal Le Monde. Ce texte est l’une des bases de l’ouverture en avril dernier d’une information judiciaire pour « tromperie » par le parquet de Paris.

>> A lire aussi : Après VW, Fiat et Renault, PSA soupçonné de fraude en France

Carlos Tavares a rappelé qu’en mai dernier, des tests menés sur des véhicules PSA par l’organisme public IFPEN, dans le cadre des travaux d’une commission d’experts formée par le gouvernement, avaient conclu à une « totale conformité » des véhicules aux normes en vigueur.

Les constructeurs allemand Volkswagen, français Renault et italo-américain Fiat-Chrysler sont déjà dans la ligne de mire de la justice française pour des soupçons de même nature.