Sécurité routière: Emmanuel Macron annonce un nouveau plan en octobre

ROUTES Le nombre de morts sur les routes a baissé de 2,8 % en juillet, mais reste en hausse de 0,8 % sur douze mois…

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron estiment que les chiffres de la sécurité routière «ne sont pas bons».
Emmanuel Macron estiment que les chiffres de la sécurité routière «ne sont pas bons». — Vadim Ghirda/AP/SIPA

Les chiffres récents « ne sont pas bons ». Emmanuel Macron a annoncé ce mardi devant les préfets la présentation le mois prochain d’un nouveau plan pour améliorer la sécurité routière.

Le nombre de morts sur les routes a baissé de 2,8 % en juillet, mais reste en hausse de 0,8 % sur douze mois. En moyenne, environ neuf personnes meurent chaque jour sur les routes de France.

La mortalité routière en hausse

En 2016, la mortalité routière a augmenté pour la troisième année consécutive après douze ans de baisse, une première depuis 1972, avec 3.477 tués, bien loin de l’objectif fixé en 2012 par Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, de passer sous la barre des 2.000 morts en 2020.

Pour renforcer la sécurité routière, les autorités ont lancé deux plans successifs en 2015, comptant une cinquantaine de mesures. Parmi les mesures phares : l’interdiction du kit mains libres au volant, l’abaissement du taux d’alcoolémie pour les conducteurs novices (0,2 g/l de sang), l’expérimentation de tests salivaires pour détecter les stupéfiants, l’augmentation du nombre de radars (500 supplémentaires d’ici fin 2018 et 10.000 radars « leurres ») et le signalement par les chefs d’entreprise des salariés pris en infraction au volant d’une voiture de société.

>> A lire aussi : Le gouvernement veut poursuivre la privatisation des contrôles de vitesse

Le gouvernement a également lancé en juillet 2015 une expérimentation de la baisse à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires bidirectionnelles sans séparateur central, réclamée par certaines associations pour sauver selon elles jusqu’à 400 vies par an. Achevée au 1er juillet, ses résultats n’ont pas encore été communiqués.