VIDEO. Disparition de Maëlys: «Il m'a juré qu'il n'y était pour rien», clame la mère du suspect mis en examen

ENLEVEMENT «On s’acharne sur lui parce qu’il faut trouver un coupable, il faut trouver quelqu’un. C’est pas lui. Il n’est pas capable de faire ça», a déclaré la mère du suspect…

H. B.

— 

Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche à Pont-de-Beauvoisin en Isère.
Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche à Pont-de-Beauvoisin en Isère. — E. Frisullo / 20 Minutes

Une semaine après la disparition de la petite Maëlys à Pont-de-Beauvoisin (Isère), l’enquête a pris un tournant ce dimanche avec la mise en examen d’un homme, interrogé et relâché la semaine dernière. La mère de ce suspect, un individu âgé de 34 ans, clame aujourd’hui l’innocence de son fils.

Interrogée par RTL, elle a expliqué qu’il n’avait rien à voir avec cette affaire. « À aucun moment, il pourrait faire une chose pareille, c’est pas possible (…). Je n’ai pas fait un monstre, ça n’a jamais été un monstre. Non, c’est pas un monstre. C’est un garçon gentil qui ne ferait pas de mal à personne », confie-t-elle.

« Il n’est pas capable de faire ça »

« Il m’a juré qu’il n’y était pour rien (…) On s’acharne sur lui parce qu’il faut trouver un coupable, il faut trouver quelqu’un. C’est pas lui. Il n’est pas capable de faire ça », a ajouté la mère du suspect sur RTL.

>> A lire aussi : Des centaines de volontaires participent à une battue citoyenne

Elle conteste également la pertinence des traces ADN relevées par les enquêteurs dans la voiture de son fils. « Vous savez, ils ont joué. Il y avait des jeux sur place. La petite, elle (les) a touchés. Lui, il va toucher derrière, il va rentrer dans sa voiture et toucher sa voiture, et voilà, puisqu’on trouve d’infimes traces. Qu’on retrouve quelque chose de vraiment important, je comprendrais, mais là, (ce sont) d’infimes traces », a déclaré la mère du suspect sur RMC.

L’homme mis en examen et écroué ce dimanche était présent au mariage au cours duquel Maëlys, 9 ans, avait disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Cette personne a été mise en examen pour «  enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans » à la suite de « résultats de (la) police technique et scientifique », a précisé le Parquet de Grenoble dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi.