C'est l'heure du BIM: Rentrée scolaire, ADN de Maëlys et nul gênant des Bleus

RECAP' «20 Minutes» compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Lyon, le 1er septembre 2016. Illustration lors de la rentrée scolaire dans une école primaire.
Lyon, le 1er septembre 2016. Illustration lors de la rentrée scolaire dans une école primaire. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Rentrée scolaire : Ça y est, les vacances sont finies pour 12 millions d’élèves

Adieu les vacances d’été. Après deux mois passés loin des salles de classe, les 12,4 millions d’écoliers, de collégiens et de lycéens français reprennent le chemin de l’école ce lundi. Une rentrée marquée par des effectifs réduits dans les CP des quartiers défavorisés et le retour à la semaine de quatre jours dans un tiers des écoles. Les élèves seront accueillis par des fanfares, chorales ou groupes musicaux dans les écoles, collèges et lycées volontaires, à l’initiative du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. Une rentrée à suivre en direct avec nos bureaux à Paris et dans toute la France.

>> Suivez en direct les événements de la journée

Disparition de Maëlys : L’un des ex gardés à vue mis en examen, de l’ADN de la fillette retrouvé dans sa voiture

L’un des deux anciens gardés à vue dans l’affaire de la disparition de la petite Maëlys a été mis en examen dimanche pour «enlèvement» et placé en détention provisoire, a annoncé le parquet de Grenoble. Cette personne a été mise en examen pour « chef d’arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans » à la suite de « résultats de (la) police technique et scientifique », a précisé le Parquet dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi.

France-Luxembourg : Sans attaque ni réussite, les Bleus concèdent un match nul fort gênant (0-0)

Avant même le coup d’envoi de ce France-Luxembourg, les Bleus savaient que la Suède était allée pulvériser la Biélorussie (0-4) et que les Pays-Bas avaient dominé la Bulgarie (3-1), revenant respectivement à égalité et à trois points des joueurs de Didier Deschamps. La victoire programmée face au Luxembourg devait permettre à la bande de Lloris de reprendre de l’air, et de se rapprocher de la Coupe du monde en Russie. Finalement, la France a concédé un nul aussi incroyable que piteux (0-0). Et cela aurait pu être pire si Gerson Rodrigues n’avait pas trouvé le poteau de Lloris  à la 78e minute.

>> A lire aussi : Pas si grave, ce triste nul? Les Bleus adoptent la «positive attitude»