SFR, Bouygues et Orange ont discrètement augmenté leurs tarifs durant l'été

TELEPHONIE Certains clients des trois grands opérateurs téléphoniques ont vu leur facture augmenter de un à cinq euros par mois...

H. B.

— 

Les trois grands opérateurs téléphoniques ont profité de l'été pour augmenter discrètement les prix de certains de leurs abonnements.
Les trois grands opérateurs téléphoniques ont profité de l'été pour augmenter discrètement les prix de certains de leurs abonnements. — no credit

Certains risquent d'avoir une mauvaise nouvelle à leur retour de vacances. Les trois grands opérateurs téléphoniques Bouygues, Orange et SFR ont profité de l'été pour augmenter discrètement les prix de certains de leurs abonnements téléphoniques ou internet, indique  l'UFC-Que-Choisir.

L'association de défense des consommateurs dénonce ces pratiques, la plupart du temps mises en place sans prendre la peine d'en informer correctement les utilisateurs.

Des augmentations de un à cinq euros par mois

Le plus gourmand a été SFR. L'association de consommateurs évoque une augmentation du «prix de l'abonnement de la plupart des clients fixes et mobiles de 2 à 5 euros par mois», précisant que les clients de l'offre à bas coût Red by SFR seront également concernés par une agmentation d'«1 ou 2 euros de par mois».

Bouygues a choisi une augmentation indirecte en facturant les frais de location de la BBox Miami, jusqu'ici inclus, soit trois euros de plus par mois.

>> A lire aussi : SFR impose à ses abonnés une option payante

Enfin, l'opérateur Orange a fait passer le prix de son offre fixe Découverte internet de 21 à 24,99 euros, soit une hausse de 3,99 euros par mois et celui de son forfait mobile Mini de 14,99 euros à 16,99 euros, soit une hausse 2 euros par mois, dénonce l'UFC-Que-Choisir.

Possibilité de résilier son abonnement

Ces pratiques ne sont pas nouvelles. «Ce n’est pas la première fois que les opérateurs profitent de l’été pour procéder à des hausses de tarifs, mais l’ampleur et la forme sont inédites cette année, notamment parce que contrairement aux années précédentes, celles-ci s’appliquent à tous, y compris aux abonnés actuels», note l'UFC-Que Choisir.

>> A lire aussi : Bientôt un forfait pour téléphone mobile entièrement gratuit?

Mais rassurez-vous, des recours sont toujours possibles. Conformément au code de la consommation en vigueur, tous les clients ont quatre mois à compter de la modification de tarif pour résilier leur abonnement sans frais. «Au-delà de cette période, la modification sera considérée comme acceptée par le client», rappelle l'UFC-Que Choisir.