Les prix des fruits et légumes en baisse, après une année 2016 record

CONSOMMATION En revanche, les prix des légumes et fruits bio restent stables...

20 Minutes avec AFP

— 

Les prix des fruits et légumes a baissé en 2017 après une année record en 2016.
Les prix des fruits et légumes a baissé en 2017 après une année record en 2016. — J. Scott Applewhite/AP/SIPA

Les prix des fruits et légumes ont enregistré des baisses importantes cet été, après avoir connu une hausse record en 2016 à la suite de conditions météorologiques peu favorables, selon le baromètre annuel* de l’association Familles Rurales publié jeudi.

>> A lire aussi : Fruits et légumes: Seulement un Français sur quatre en consomme cinq par jour

3,76 euros le kilo de fruit

Les étiquettes ont cette année fléchi de 8 % pour les fruits et de 7 % pour les légumes. Cela marque une certaine régularisation après des tarifs qui, en 2016, avaient bondi de 18 % pour les fruits et de 10 % pour les légumes. Cette année, acheter un kilo de fruits revient en moyenne à 3,76 euros et celui de légume coûte 2,14 euros. Mais cela cache de fortes disparités : ainsi les fraises (7,85 euros, +2 %) et les cerises (6,14 euros, -15 %) restent onéreuses, alors que l’addition pour les melons (2,22 euros, -10 %), les carottes (1,29 euro, -16 %) ou la salade (0,95 euro, -4 %) apparaît plus raisonnable.

>> A lire aussi : Quel est le «juste prix» des fruits et légumes?

Les fruits et légumes ayant enregistré les plus fortes baisses sont l’abricot (-26 %, à 3,02 euros), les pommes de terre (-22 %, à 1,39 euro) et la courgette (-20 %, à 1,53 euro). A l’inverse, les tomates (+8 %, à 2,09 euros) ou les poires (+5 %, à 2,79 euros) voient leurs prix revalorisés.

Le bio deux fois plus cher

Le bio reste stable (+0,1 %) pour les fruits, et les légumes progressent de 3 %. Ces produits restent près de deux fois plus chers que leurs équivalents en agriculture conventionnelle (6,96 euros/kg de fruits bio, 4,21 euros pour les légumes). Sur 10 ans, les tarifs des fruits en France ont progressé de 18,6 %, « soit plus vite que l’inflation (+12,2 %) », et ceux des légumes de 7 %, note également Familles Rurales.

Le circuit de distribution le moins cher pour l’achat de fruits et légumes reste le hard-discount (46,3 euros le panier de 16 fruits et légumes), suivi par les hyper et supermarchés (48,6 euros). Les marchés restent les plus chers, à 55,3 euros, même si les tarifs ont cette année chuté de 10 % sur les étals.

>> A lire aussi : Le prix des fruits et légumes bio explose

Enfin, l’association souligne qu’il « n’est pas forcément plus coûteux d’acheter français ». En effet, 10 fruits et légumes français sur les 16 étudiés « sont moins chers ou légèrement plus chers (inférieur à 0,2 euro/kg) » que leurs équivalents étrangers.

* Cette étude se base sur des relevés de prix (l’association ne juge pas de la qualité) de 8 fruits et 8 légumes, effectué par 54 « veilleurs » dans 32 départements, entre le 5 au 11 juin et le 3 au 9 juillet.