Yonne: L'homme retrouvé les mains liées dans le canal de Bourgogne identifié

FAITS DIVERS La victime retrouvée les mains liées dans un canal à Migennes (Yonne) jeudi dernier était âgé de 22 ans…

20 Minutes avec agence

— 

Le cadavre flottait à la surface de l'eau lorsqu'une cycliste l'a aperçu (illustration).
Le cadavre flottait à la surface de l'eau lorsqu'une cycliste l'a aperçu (illustration). — Google street view

L’enquête avance progressivement. Le cadavre retrouvé jeudi dernier, mains attachées dans le dos dans le canal de Bourgogne à Migennes ( Yonne), a pu être identifié grâce à ses empreintes digitales, révèle dimanche L’Yonne Républicaine.

Il s’agit d’un jeune homme de 22 ans originaire de l’Aube, déjà connu de la justice pour usage de stupéfiants. « Il était venu voir des amis à Migennes », explique la procureur de la République d’Auxerre, Sophie Macquart-Moulin.

Les causes du décès restent à déterminer

Une enquête pour homicide volontaire va devoir reconstituer l’emploi du temps de la victime. L’autopsie, pratiquée le lendemain de la découverte du corps, n’a pas permis de déterminer avec certitude les causes de la mort.

Le jeune homme présente des plaies et des hématomes à la tête mais aucun projectile extérieur n’a été découvert. De nouvelles analyses vont tenter de déterminer si l’homme est décédé par noyade ou s’il a été étranglé. Une analyse toxicologique doit aussi être pratiquée.

Traces de sang sur les berges

Une cycliste avait fait la macabre découverte jeudi en se promenant sur un chemin de halage, éloigné des habitations, mais régulièrement fréquenté par des joggeurs et des vététistes.

Elle avait remarqué des traces de sang sur les berges puis repéré le corps, flottant sur le canal. C’est le parquet d’Auxerre, compétent en matière de procédures criminelles, qui est en charge de l’affaire.

>> A lire aussi : Val-d’Oise: Pieds et poings liés, enroulé dans du plastique… Un cadavre repêché dans la Seine