Jean-Michel Apha­tie: Détruit par les internautes après son tweet jugé sexiste, il s'explique

POLEMIQUE Jean-Michel Aphatie avait jugé que la « robe rouge » d’Audrey Crespo-Mara lors du journal télévisé de TF1 n’était pas « très adaptée à l’actualité »…

20 Minutes avec agence
— 
Le commentaire de Jean-Michel Aphatie sur la robe rouge d’Audrey Crespo-Mara a scandalisé les internautes.
Le commentaire de Jean-Michel Aphatie sur la robe rouge d’Audrey Crespo-Mara a scandalisé les internautes. — PJB/SIPA
  • Jean-Michel Aphatie affirme qu’il aurait fait le même commentaire si un présentateur avait porté une cravate rouge.
  • Pour le journaliste, « le rouge c’est la couleur de la joie, de la fête ».

Jean-Michel Aphatie a tenu à s’expliquer après son tweet posté vendredi dernier qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Taxé de sexisme et de misogynie par de nombreux internautes, le journaliste politique a tenté de justifier ses propos auprès du Huffington Post.

Il assume ses propos

En cause, un commentaire sur la robe rouge (qui était en fait un haut) portée par Audrey Crespo-Mara lors du JT de 20 heures de TF1 consacré en grande partie aux attentats de Barcelone (Espagne). Un choix vestimentaire que Jean-Michel Aphatie n’a pas trouvé « très adapté à l’actualité ».

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont notamment estimé que Jean-Michel Aphatie ne se serait jamais permis un tel jugement pour un homme. Le journaliste a démenti, affirmant qu’il aurait fait le même commentaire si Gilles Bouleau avait porté une cravate rouge. Jean-Michel Aphatie assume par ailleurs ses propos. « C’est une faute d’écriture qui m’a sauté aux yeux », indique l’intéressé qui a posté son tweet à 20h03, dès le début du JT.

« On ne va pas en robe rouge à un enterrement »

« TF1 a fait le choix légitime d’ouvrir son journal sur une séquence forte en diffusant des images de la minute de silence à Barcelone. On est dans la tristesse, le drame, il y a une volonté de dramaturgie. Mais quelques secondes plus tard on découvre cette robe rouge sur le plateau, on ne va pas en robe rouge à un enterrement. Le rouge c’est la couleur de la joie, de la fête », explique l’ancien de Canal Plus.

Le spécialiste de la politique française pour France Info ajoute : « Bien sûr que c’est un détail, que ça ne change rien au traitement de l’information ou à la manière dont les téléspectateurs la perçoivent, mais c’est une question d’harmonie, ce rouge n’est pas dans la tonalité du journal. Une bonne styliste doit voir ça, dans une équipe de télévision des gens doivent être attentifs à ça ».