Les forces de police sécurisent le site à Ouagadougou, au Burkina Faso, où un attentat a eu lieu dimanche 13 août 2017.
Les forces de police sécurisent le site à Ouagadougou, au Burkina Faso, où un attentat a eu lieu dimanche 13 août 2017. — AFP

ACTU

Les immanquables du jour: Attentat au Burkina Faso, Miss Martinique disqualifiée et le danger du Jiftip

Ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actu de ce lundi 14 août 2017…

Que vous vous prélassiez sur la plage (non, on ne vous envie pas), que vous soyez sur la route ou au boulot, peu importe, l’heure du récap' de l’actu est venue.

 

L’article le plus partagé du jour : Miss Martinique disqualifiée du concours Miss France 2018 à cause de son tatouage

Indélébile, on vous a dit… Le rêve de Jade Voltigeur s’est effondré. A cause d’un tatouage à l’omoplate gauche, la jeune femme, élue miss Martinique en juillet dernier, ne sera jamais Miss France. Un petit détail, oui mais pourtant interdit par le règlement du concours de beauté. La jeune femme avait camouflé ce petit dessin par du fond de teint lors de son élection le 21 juillet dernier en Martinique.

>> A lire aussi : Miss France peut-elle être en couple et le rester?

L’article à lire du jour : Ce que l’on sait de l’attentat qui a fait 18 morts, dont un Français, au Burkina Faso 

Deux assaillants armés de kalachnikovs ont attaqué un restaurant de la capitale de Burkina Faso, Ouagadougou, dimanche vers 21h30. L’attaque a fait 18 morts, dont un Français. Les deux auteurs de l’attentat ont été tués par les forces de police. Un attentat au mode opératoire similaire avait déjà eu lieu dans la capitale burkinabé en janvier 2016. Tout ce que l’on sait de cette attaque est à lire ici.

>> A lire aussi : VIDEO. Burkina Faso: Ce que l'on sait de l'attaque à Ouagadougou du 15 janvier 2016

L’article le plus lu du jour : VIH, grossesse : Attention au Jiftip, l’autocollant intime qui ne remplace pas le préservatif

Le Jiftip. Ce nom ne vous dit rien ? Il s’agit d’un petit autocollant à placer au bout du pénis, pour condamner le passage de l’urine et du sperme. Un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur… mais qui ne protège pas des IST ou des risques de grossesses. L’association AIDES a alerté le public sur les dangers de ce produit. Et tout est expliqué ici.

>> A lire aussi : Suisse: Voici le Green Condom, un préservatif sans gluten et vegan

Bonne soirée et à demain !