Haute-Corse: Un homme mis en examen et écroué pour incendie volontaire à Bastia

FEUX Un homme soupçonné d'avoir déclenché cinq incendies en Haute-Corse vendredi a été écroué à Bastia...

20 Minutes avec AFP
— 
Des pompiers devant des fumerolles à Pietracorbara, en Corse, le 12 août 2017.
Des pompiers devant des fumerolles à Pietracorbara, en Corse, le 12 août 2017. — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
  • La Haute-Corse est en proie à d’importants incendies depuis vendredi.
  • Un homme soupçonné d’avoir allumé cinq feux a été arrêté et écroué à Bastia.

Un homme soupçonné d’avoir allumé cinq incendies vendredi soir à Bastia a été mis en examen pour « destruction volontaire par incendie » et placé en détention provisoire dimanche soir au centre pénitentiaire de Borgo (Haute-Corse), a-t-on appris ce dimanche auprès du parquet.

>> A lire aussi : Deux feux «non maîtrisés», une «grosse reprise» dans le Cap Corse

Plus de 2.000 hectares partis en fumée

Né en 1962, l’homme a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, « mis en examen et placé sous mandat de dépôt criminel pour destruction volontaire par incendie de bois, forêt, plantation, maquis pouvant causer un dommage aux personnes, pour les incendies survenus à Bastia dans la nuit du 11 au 12 juillet, pour conduite sans permis sous l’empire d’un état alcoolique et pour transport d’arme » blanche, a-t-on appris auprès du parquet de Bastia.

A Bastia, plusieurs feux se sont déclarés dans la soirée de vendredi, dont certains à proximité d’immeubles d’habitations, et cet homme a été aperçu « non loin du point de départ du troisième feu », selon des éléments de l’enquête.

Plusieurs arrestations

L’île est en proie à des incendies importants sur le Cap Corse et en Balagne depuis trois jours. Plus de 2.000 hectares de végétation ont brûlé dans le nord de l’île, et près d’un millier de personnes ont été évacuées vendredi soir. Ils ont pu regagner leurs logements samedi.

Plus de 9.000 hectares de végétation ont été détruits par des incendies dans le Sud-Est de la France et en Corse depuis la mi-juillet. Plusieurs personnes ont été mises en examen ces dernières semaines dans les enquêtes relatives à ces feux.

>> A lire aussi : L'homme arrêté pour des incendies volontaires a reconnu être à l'origine de celui d'Istres le 1er août