L'éprouvant voyage en train d'une jeune femme en fauteuil roulant

SNCF Oubliée à Avignon par les agents de la SNCF, elle est arrivée à Grenoble avec cinq heures de retard…

20 Minutes avec agences

— 

Emmanuelle avait souscrit à l’offre «Accès Plus» de la SNCF (illustration)
Emmanuelle avait souscrit à l’offre «Accès Plus» de la SNCF (illustration) — DURAND FLORENCE/SIPA
  • Une jeune femme se déplaçant en fauteuil roulant a vécu un trajet en train des plus éprouvants.
  • Aucun agent de la SNCF n'est venu l’aider durant son voyage entre Vintimille et Grenoble.
  • Elle est arrivée à destination avec cinq heures de retard.

Emmanuelle se souviendra sans doute longtemps de ce voyage en train. La jeune femme de 28 ans, qui se déplace en fauteuil roulant, a utilisé les services de la SNCF pour rejoindre Grenoble depuis Vintimille, en Italie. Elle avait alors soucrit à l’offre « Accès plus », afin de bénéficier d’une assistance durant son voyage. Mais alors qu’elle devait changer de train à Avignon, aucun agent n'est venu pour l’aider à descendre du wagon…

>> A lire aussi : Pagaille à la gare Montparnasse: Retards à rallonge, train secret... Retour sur trois jours de galère pour des milliers d'usagers

« La SNCF m’a expliqué qu’ils pensaient que mon train partait d’Avignon, et non que j’étais en correspondance », raconte-t-elle à LCI. Les autres voyageurs sur le quai se mettent alors en quête d’un agent SNCF. Mais en vain. Le train repart en direction de Paris trois minutes plus tard. Elle parvient finalement à mettre la main sur un contrôleur et lui explique sa situation. « La première réaction de l’agent en apprenant que les agents d’Avignon m’avaient laissée dans le train a été : ‘Encore !’» 

 « Quand ça bug, les conséquences sont énormes »

Arrivée gare de Lyon, à Paris, Emmanuelle constate une nouvelle fois qu’aucun agent n’est là pour l’accueillir. Un autre passager lui vient en aide et signale la présence de la doctorante en neurosciences à un agent de la compagnie ferroviaire venu pour une autre personne en fauteuil. « Cet agent m’a quand même prise en charge. Il m’a conduite au bureau d’accueil des voyageurs des personnes handicapées et là-bas des agents étaient au courant de mon histoire. »

>> A lire aussi : La SNCF modifie le parcours d'un train pour aider une fillette à rejoindre sa colonie de vacances

Emmanuelle remonte dans un train et n’arrivera à Grenoble qu’à 21h, avec près de cinq heures de retard. Remise de ses émotions, elle a pris contact avec l’entreprise et s’apprête à leur envoyer un courrier. Elle estime toutefois que le service « Accès plus » fonctionne « très bien ». Mais, conclut-elle, « quand ça bug, les conséquences sont énormes ».